Le Chepe : un voyage en train pour voir le Copper Canyon mexicain dans toute sa splendeur

Le Chepe, le chemin de fer Chihuahua-Pacifique, est la meilleure façon de visiter le Copper Canyon, l’un des endroits les plus énigmatiques et mystiques de Chihuahua et de tout le Mexique. La route entre Chihuahua et Los Mochis offre des paysages spectaculaires avec des canyons, des ravins, des chutes d’eau, des tunnels et des ponts.

Les adjectifs ne parviennent pas à expliquer en profondeur ce qu’il est possible d’admirer en traversant les montagnes après avoir été fasciné par la nature environnante. Cette région montagneuse est l’un des paysages naturels les plus impressionnants du pays.

Le Chepe est l’un des ouvrages d’art les plus prestigieux du Mexique et constitue le guide idéal pour pénétrer dans la Sierra Madre Occidental, en traversant des parties de Chihuahua et de Sinaloa. Le Copper Canyon est également le lieu de résidence des Rarámuri ou des Tarahumara. Cette ancienne civilisation fusionne leurs croyances ancestrales avec leurs rites et leur mode de vie unique, où la coexistence avec la nature et leurs cérémonies religieuses mystiques sont au centre de leur existence.

Que faire dans le Copper Canyon ?

Pour les aventuriers, les canyons offrent une option attrayante pour s’amuser, soit en participant à l’un des tours de la région, soit en pratiquant l’une des activités écotouristiques, comme l’escalade, le vélo et l’observation des oiseaux.

Parmi les lieux les plus emblématiques, citons la Barranca de Urique, classée comme la plus profonde du Mexique ; la Barranca de Sinforosa, connue pour ses chutes d’eau telles que San Ignacio et Rosalinda ; la Barranca de Batopilas, qui abrite les communautés traditionnelles Tarahumara, et la Barranca de Candameña, avec les deux chutes d’eau les plus hautes du Mexique : Piedra Volada et Baseaseachi.

Informations pratiques pour voyager dans le train El Chepe

Les stations touristiques sur la route de Chepe sont : Chihuahua, Cuauhtémoc, Creel, Divisadero, Posada Barrancas, Bauichivo, El Fuerte et Los Mochis.

Vous pouvez quitter Chihuahua ou Los Mochis à 6 heures tous les jours.

Avec un billet Primera Express, vous pouvez descendre à trois stations différentes sans frais supplémentaires. Vous devez passer au moins une nuit à l’endroit où vous décidez de descendre. Il est préférable de réserver votre hôtel ou votre forfait à l’avance.

Les stations les plus recommandées pour descendre sont : Creel, Barrancas (soit Divisadero soit Posada), Bahuichivo et El Fuerte.

Si vous ne descendez nulle part, vous arriverez à votre destination finale le même jour à 21 heures.

La Chepe fonctionne 365 jours par an.

Il y a un service de restauration et de boissons et aucune nourriture n’est autorisée à l’étage.

Il est possible de transporter jusqu’à 50 kilos de bagages par personne.

Le train n’a pas de prises ni d’internet.

En haute saison, vous devez réserver un mois à l’avance et en basse saison, environ 3 jours à l’avance.

Découvrez la beauté de ces monuments naturels lors de votre prochaine visite dans le nord du Mexique. Admirez le mysticisme des grands canyons et découvrez l’histoire qui se cache derrière les traditions du peuple Tarahumara. N’hésitez pas à traverser les montagnes à bord d’El Chepe, en vous étonnant du silence éternel du Copper Canyon.

Et vous, aimeriez-vous voyager à El Chepe ?

Histoire d’une construction qui durera près d’un siècle !

En 1861, l’ingénieur Albert K.Owen imagina un incroyable trajet par voie ferrée pour relier le sud-ouest des Etats-Unis à la mer de Cortès. Il s’agissait de réduire le fret des transports maritimes en rejoignant le Pacifique en passant par les terres.

Entre 1875 et 1879, il proposa au gouvernement mexicain, différents projets jusqu’à obtenir la concession pour construire une voie ferrée entre Piedras Negras et Topolobampo, avec extension sur Mazatlán, Presidio Alamos et Ojinaga. Au départ de cette dernière, 920km de voie mènent à la frontière du Texas : la voie du Kansas City, Mexico & Oriental Railroad Co. a été achevé en 1914. La construction du côté mexicain commença en 1902, mais la révolution retarda la poursuite des travaux vers Chihuahua. Selon la légende, Pancho Villa, bandit de grands chemins puis révolutionnaire légendaire aurait à l’époque manié la pioche pour la construction de cette voie. En 1918, Ojinaga fut enfin relié à Chihuahua (au km 268) et, à partir de 1930, il est devenu possible de se rendre à Creel en train.

Idée d’itinéraire voyage au Mexique en 12 jours.

Ce voyage unique en son genre, vous emmène à la rencontre de communautés afin de vous immerger dans leurs traditions et l’artisanat local. Puis embarquez à bord du Chepe, train le plus célèbre du Mexique et laissez-vous guider à travers les canyons de la fameuse Barranca del Cobre avant de rejoindre la Basse-Californie. Ce voyage vous fera vivre une expérience inoubliable grâce à des rencontres inattendues et des paysages à couper le souffle.

Votre voyage sur mesure au Mexique

    Jour 1 : Chihuahua

Histoire du Mexique à Chihuahuahua

Arrivée à Chihuahua, berceau de la révolution mexicaine et qui s’inscrit dans un paysage montagneux, semi désertique. Accueil et transfert à l’hôtel. Puis, départ en véhicule privé pour une visite de la ville de Chihuahua .

Berceau de la révolution mexicaine, Chihuahua n’est qu’à 2h30 du Texas et ça se sent : santiags, chapeaux de cowboys, un vrai western à la sauce latino. La visite du Musée de la Révolution Mexicaine (fermé les lundis) nous en apprendra plus sur la vie sulfureuse de Poncho Villa, tantôt bandit de grand chemin, tantôt haut gradé de l’armée révolutionnaire mexicaine. Nous nous laisserons ensuite surprendre par la grandeur et le style art nouveau de la Maison Quinta Gameiros (fermé les lundis). Enfin, les superbes peintures murales du Palais du Gouverneur nous ferons voyager dans l’histoire de Chihuahua.

Jour 2 : Chihuahua

Surprenez-vous à Cuauhtémoc

Après le petit déjeuner, départ en transport privé en direction de Cuauhtemoc . Ici cohabitent 3 civilisations aux cultures totalement différentes : les métis, les tarahumaras (indiens descendants des hauts plateaux), et les mennonites. Découverte de la communauté mennonite . Ils parlent leur dialecte, refusent le modernisme, l’usage des armes et les moyens de contraception. Ils sont réputés dans la production de produits biologiques, notamment des fromages. Visite du musée de la fromagerie (entrée non comprise), de l’église,

Route vers Creel , ville à l’ambiance Far West.

Fin de journée libre. Nuit à l’hôtel The Lodge Creel.

Jour 3 : Creel

Tombons amoureux de Creel ! Journée dédiée à la visite des alentours de Creel et à la rencontre des populations locales. Nous partons à 09:00 en transport privé vers la cascade de Cusasaré . Les reliefs montagneux offrent de très beaux points de vue. Les indiennes raramuris tressent inlassablement des objets en paille, le silence et l’air pur nous invitent à la méditation.

Explorons le territoire de Tarahumara : Nous continuons notre route sur le territoire Tarahumara et faisons étape au lac d’Arareko pour profiter du panorama. Après la visite de la mission jésuite de San Ignacio, datant du XVIIème siècle, nous nous arrêtons dans la vallée de los monjes (moines), ranas (grenouilles) pour observer un paysage étonnant formé de rochers aux formes de cheminées et de grenouilles. Enfin, à la grotte de San Sebastian , nous rencontrons des indiens raramuris. Nous pourrons entrer chez eux pour observer leur artisanat. Retour à Creel et fin de journée libre.

Jour 4 : Creel

Voyage en train – El Chepe

Après notre petit-déjeuner, transfert groupé à la gare ferroviaire où nous débutons notre voyage en train (départ à 06:00). Cette voie de chemin de fer qui nécessita 63 ans de construction, s’étale sur 610 km, part du niveau de la mer, culmine à 2450 mètres d’altitude et compte 39 ponts et 84 tunnels.

Nous pénétrons dans les montagnes de la Sierra Tarahumara en nous élevant peu à peu, de gorges en cols, enjambant lacs et fleuves, torrents et cascades jusqu’au lieu-dit de « Divisadero » (arrivée prévue à ?), au beau milieu d’un relief parmi les plus majestueux qui soit: la Barranca del Cobre (le Canyon du Cuivre). Une fois le train reparti, le décor est planté : Au bord du précipice, des indiennes raramuris (ou tarahumaras) tressent inlassablement des objets en paille, le silence et l’air pur nous invite à la méditation. Le lieu est féerique, le coucher de soleil sur ces profonds canyons en témoigne.

Arrivée l’après-midi à la gare de Posada Barrancas et transfert à votre hôtel. Ce soir, nous passerons la nuit à l’hôtel Mirador. C’est le plus bel hôtel de tout Copper Canyon parce qu’il offre à ses clients certains des plus beaux sites touristiques de Copper Canyon. Profitez depuis votre terrasse d’une vue incroyable.

Ici il y a la possibilité de faire une visite à pied des environs de l’hôtel et de visiter une grotte de Tarahumara . Option incluse: Ticket train CHEPE REGIONAL Creel – El Fuerte

Jour 5 : Posada Barrancas

Voyage en train – El Chepe

Nos chaussures de marche lassées, nous partons le matin sur les sentiers empruntés par les indiens qui nous guideront le temps d’une marche d’environ 2 heures (comprise). Arrêt au mirador appelé la « piedra volada ».

Suggestions d’activités à Divisadero (en remplacement de la marche, supplément à régler sur place) :

Téléphérique: Le parc de Divisadero s’est doté du 3ème plus grand téléphérique au monde. Il permet d’atteindre un mirador avec une vue spectaculaire surplombant les canyons.

Parcours de tyrolienne: Un parcours constitué de 7 tyroliennes et de 3 ponts de singe vous bringuebale à toute vitesse au dessus du grand canyon. La plus longue fait plus de 1000 mètres de long à 500 mètres au dessus du sol… Sensations garanties !

Via Ferrata: Plusieurs voies de via Ferrata s’offrent à vous au parc de Divisadero. Il y en a pour tous les niveaux.

Départ du train vers 13h, puis descente au milieu de canyons, forets, ponts suspendus jusqu’au village de El Fuerte . Cette étape en train est certainement la plus impressionnante du voyage. Arrivée prévue vers 19h. « Nous avons la matinée pour nous, le train ne repasse que dans l’après-midi ».

Départ à 09:00 en véhicule vers Divisadero. Nos chaussures de marche lassées, nous partons sur les sentiers empruntés par les indiens le temps d’une marche d’environ 1 heure 30. Arrêt à divers miradors dont le plus célèbre appelé la « piedra volada » .

Vers midi, nous partons pour la gare de train (transfert compris). Départ du train en première classe à 13:00. Accueil à la gare de train et transfert à l’hôtel (service partagé). Nuit à l’hôtel Posada Hidalgo.

Jour 6 : El Fuerte

Ville enchantée El Fuerte

Visite libre le matin de El Fuerte , jolie petite ville coloniale qui a conservé notamment quelques maisons coloniales et son église. Elle fut une ville minière sur le site de San Juan de Carapoa’s construit en 1564 par Francisco de Ibarra. Mais, celui-ci fut détruit par les indiens, et fut renommé El Fuerte lorsque les espagnols construisirent un fort près de la rivière.

Il faut explorer Tehuoco (l’un des sept centres cérémoniels), Iglesia de Dolores, les ruines d’un ancien temple jésuite, le point d’observation, le Musée communautaire Miguel Ángel Morales Ibarra où sont exposés les robes, masques et instruments utilisés pendant les danses traditionnelles, ainsi que des objets de la vie quotidienne des habitants de Yorèm.

Nuit à bord du ferry. Une cabine vous est réservée pendant la traversée (une cabine de 1 à 4 personnes).

Jour 7 : La Paz

Arrivée à l’aéroport de La paz (vol ? à ?) ou à l’embarcadère du ferry, accueil et transfert à votre hôtel. Journée libre à La Paz (pas de service de transport). Balade dans le cœur de la petite station balnéaire : son marché de poisson (le matin), ses magasins d’artisanat. Nous vous recommandons de louer des vélos pour vous balader le long du Malecon où le musée de la baleine vaut également le détour.