Les célèbres festivals et les fêtes de l’hiver en Islande

En tant qu’Islandais, on se demande souvent s’il n’est pas très difficile de vivre en Islande en hiver. Il fait si sombre, si froid et si inconfortable. Que feraient alors les gens ? Si vous pouvez faire quoi que ce soit pendant la saison froide? L’Islande vit tout au long de l’année au rythme des festivals et des fêtes. Cette destination européenne ne manque pas de charme durant l’hiver. En effet, c’est une opportunité pour profiter d’un aspect différent de l’île et d’admirer des paysages uniques et à couper le souffle. Découvrez une sélection des meilleures activités qui vous attendent au pays de Glace et de Feu.

Visiter les grottes de glace sur les glaciers islandais

Si vous comptez faire un voyage sur mesure en Europe lors de la saison hivernale, optez pour un séjour en Islande. Vous ne manquerez pas d’être impressionné, notamment par les grottes de glace naturelles que l’on peut visiter au cours de cette saison sur les glaciers. L’un des meilleurs lieux pour voir ces formations naturelles est le Vatnajökull au sud-est de l’île. Ce dernier est le glacier le plus grand de la nation et le deuxième au niveau de l’Europe. Mais vous pouvez aussi vous rendre au Langjokull au sud-ouest. Étant donné qu’à chaque été ces grottes fondent ou s’effondrent, chacune d’entre elles est unique avec des tailles et des formes différentes. Au cours de vos excursions à travers les tunnels de glace, vous serez époustouflé par leur couleur bleue.

Les grottes de glace constituent un phénomène rare et font de cette excursion une expérience exceptionnelle. Ces grottes sont le résultat de la fonte des glaciers en été. L’eau du glacier passe en effet à travers une glace vieille de plus de 900 ans pour former la grotte que vous visitez. Vous visitez deux de ces grottes durant cette sortie sur le glacier. Chaque automne, les guides locaux partent à la recherche de nouvelles grottes de glace aussi appelées ice caves. La structure et les conditions de visite des grottes peuvent varier d’un an sur l’autre et au jour le jour en fonction des conditions météorologiques.

Ajoutez une pointe d’aventure à votre destination en Islande en randonnant sur un des plus grands glaciers de l’île. Vous pouvez trouver de nombreuses excursions sur des glaciers encadrées par des guides expérimentés. Vous pourrez alors vivre une expérience unique de marcher sur un glacier avec piolet et crampons mais également de voir des formations de glace exceptionnelles comme des crevasses, sculptures naturelles de glace, canyons de glace faites de glace blanche, bleue et noire. Vous pouvez également visiter une grotte de glace ou ice cave en Islande, en saison froide. Elles se forment naturellement sous le glacier et est accessible seulement avec un guide. Les grottes de glace varient en forme et en taille en fonction des conditions météorologiques mais sont d’une couleur bleue intense ! Pensez à vous habiller chaudement et d’avoir des chaussures de randonnée pour rejoindre la sortie. 

Admirer les aurores boréales durant un séjour en Islande

Si vous êtes en Islande pendant la saison hivernale, assurez-vous de garder un oeil sur le ciel pendant les nuits sombres lorsque les conditions sont bonnes. La danse des aurores boréales est quelque chose que beaucoup de gens rêvent de cocher sur leur liste. La terre de glace et de feu est sans aucun doute un endroit parfait pour contempler les aurores boréales. Ce n’est pas un hasard si beaucoup de touristes citent ce phénomène comme une des principales raisons de leur destination en Islande. Toutefois, vous devez savoir que les conditions doivent être réunies, car les aurores boréales sont assez imprévisibles. Aussi, vous devrez faire preuve de patience et vous tenir informé de la météo. Si cette dernière est favorable, vous aurez l’opportunité de voir des lumières de couleur verte, rose, ou violette danser dans le ciel. Ces voiles colorés résultent de la collision entre les particules chargées du vent solaire et l’atmosphère terrestre. On ne peut en voir que la nuit, lorsque le ciel est dégagé, entre octobre et avril, parfois dès la mi-septembre. 

La fête nationale en Islande

Lors d’un référendum organisé du 20 au 23 mai 1944, les Islandais ont massivement voté « oui » pour que leur nation devienne un État indépendant et souverain. La Fête Nationale (Þjóðhátíðardagurinn, le jour de célébration de la nation). Un jour férié en Islande commémorant la fondation de la République d’Islande du 17 juin 1944 et son indépendance vis-à-vis du droit danois. La date fut par ailleurs choisie pour correspondre à l’anniversaire de Jón Sigurðsson, figure majeure de la culture et chef de file du mouvement pacifique d’indépendance. Des défilés emmenés par des chevaux et une grande fanfare sont alors organisés dans toute la nation. Des discours sont prononcés en plein air, bien souvent par la Fjallkonan, ou Dame des Montagnes, personnification mythique de l’Islande. 

L’hiver en Islande : ensemble dans le Hot Pot et sur les pistes

Dans les anciens écrits d’Edda, Hávamál a écrit : “Maður er manns gaman” – “La joie est vécue par une personne avec d’autres”. Et c’est un peu comme ça que qu’ils vivent  dans l’obscurité et le froid, ils se rencontrent. Dans les points chauds des piscines, les lève-tôt s’assoient et discutent de la politique et du monde dans la pénombre. Dans un paysage enneigé, les sportifs se retrouvent dans le froid glacial et vont skier. A la table de la cuisine, on échange les derniers potins autour d’une bonne tasse de café, les amis se retrouvent pour un concert et des classes entières de l’école visitent ensemble le théâtre. il existe en Islande des centaines d’endroits où vous pourrez vous baigner et profiter des bienfaits de l’eau chaude. Au détour d’une piste lorsque vous circulez dans l’intérieur des terres, vous risquez de trouver des sources d’eau chaude, mais ne vous y aventurez pas, car l’eau peut être brûlante, mais aussi dangereuse car trop acide.

L’Islande est un pays insulaire nordique aux paysages spectaculaires composés de volcans, geysers, sources chaudes et champs de lave. Les parcs nationaux de Vatnajökull et Snæfellsjökull comportent d’immenses glaciers protégés. La plupart du peuple vit dans la capitale, Reykjavik, qui est alimentée à l’énergie géothermique. Elle accueille le musée national et le musée des sagas, qui retracent l’histoire viking de la nation. 

Il y a cependant une assemblée qui peut sembler un peu inhabituelle pour les “non-Isicains”. “Þorri” était le nom du quatrième mois hivernal dans l’ancien calendrier nordique. Une saison souvent dure et ardue à laquelle il fallait survivre. Selon le calendrier actuel, le “Þorri” commence vers le 20 janvier, puis les gens se rencontrent traditionnellement en Islande et fêtent le “Þorrablót”. En fait, “blót” signifie un rituel païen avec des offrandes aux grands dieux. Le “Þórrablót” n’a plus grand-chose à voir avec les rituels spirituels. Il s’agit plutôt de préserver une certaine tradition, de renforcer son identité, d’honorer la communauté, l’histoire et les racines communes.

Noël en Islande

Depuis les temps les plus reculés, les Islandais célèbrent Jól/Yulepour marquer la période où les journées commencent à rallonger après le jour le plus court et le plus sombre de l’année, et que le calendrier chrétien situe le 21 décembre. Les chrétiens ont ensuite choisi cette date pour célébrer la naissance de Jésus-Christ. Ainsi, « jól » est naturellement devenu le mot pour dire Noël. On le fête le 24 décembre. Qu’ils soient religieux ou non, pour presque tout le peuple, ce moment est l’occasion de s’échanger des cadeaux et de passer du bon temps en famille. Le jour de Thorláksmessa, c’est-à-dire le 23 décembre, nous vous conseillons de vous balader dans la principale rue de Reykjavík, Laugavegur. Les habitants envahissent la rue dans une atmosphère chaleureuse et amicale, et vous tombez sur tout un tas de chanteurs, de fanfares et autres chorales. 

À Reykjavík, à Akureyri et à Ísafjördur, vers 18 h, les gens allument des bougies, chantent et marchent pour la paix. Cette marche démarre à Hlemmur et redescend la rue de Laugavegur. Le jour de Thorláksmessa, de nombreux habitants perpétuent également une étrange coutume qui consiste à manger de la raie préalablement enterrée et fermentée à l’odeur véritablement pestilentielle. Beaucoup de traditions sont liées à Noël, y compris celle du chat Yule qui dévore les enfants qui ne portent pas de beaux vêtements pendant la période comme si être pauvre n’était pas assez difficile, et qu’il fallait en plus être puni pour ça. 

Le Nouvel An en Islande

Pour le Nouvel An, les Islandais se rassemblent. D’abord, autour d’un dîner en famille, puis entre ami vers 1 h ou 2 h du matin pour faire la fête jusqu’à l’aube. Vers 22 h, la plupart des gens sont rassemblés autour de la télévision pour regarder Áramótaskaupid, une émission satirique qui revient sur toutes les grandes organisations qui ont ponctué l’année, actualités, politique. À minuit pile, presque toutes les familles d’Islande sortent de leur maison pour allumer des feux d’artifices, et le ciel s’embrasent littéralement comme nulle part ailleurs dans l’univers. Partout s’allument également des feux de joie autour desquels se rassemblent les familles de chaque quartier pour se réchauffer en vue de la longue nuit de fête qui les attend. 

Le réveillon du Nouvel An est lui aussi tout empreint de traditions islandaises. On raconte que ce soir-là, les vaches se mettent à parler, que les phoques prennent forme humaine, que les morts sortent de leurs tombes et que les elfes déménagent. On dit aussi que l’or des elfes vous est acquis si vous restez assis toute la nuit au milieu d’un croisement sans adresser la parole à toute personne qui viendrait à le traverser. Quant aux vaches, on prétend que ceux qui les écoutent perdent la raison.

Danse, poisson séché et beaucoup de plaisir

Voisins, amis et familles étendues entières s’habillent avec élégance et se réunissent dans une ambiance festive dans les centres communautaires respectifs. Ils apportent tous des assiettes très chargées de plats traditionnels de la nation. On y trouve des têtes de mouton cuites, de la gelée de têtes saumurées, des testicules de bélier, du “Hangikjöt” (agneau fumé), du poisson séché, du boudin noir, du requin fermenté, des œufs de canard conservés dans des cendres, du Laufabrauð et bien sûr du Brennivín, le schnaps typique. Beaucoup de ces plats sont rarement consommés dans la vie quotidienne.

Les gens s’assoient à de longues tables, mangent, boivent et discutent avec leurs voisins. Entre les deux, les gens se lèvent, élèvent la voix et chantent ensemble des chants traditionnels islandais. Il y a aussi de courtes représentations et des sketches dans lesquels on se moque des gens et des manifestations locales. Ensuite, on mange plus, on chante à nouveau, on rit, on parle et on s’amuse. Quand le moment est venu où plus personne ne peut manger, les tables sont écartées, le groupe installe ses instruments et la danse continue jusqu’au petit matin.

Sur l’île située à l’extrême nord, Þórrablót fait depuis longtemps partie intégrante de la saison froide de la nation. La nourriture, à laquelle il faut certes s’habituer, et le Brennivín jouent un rôle irremplaçable et unique dans cette fête hivernale. Mais il s’agit avant tout d’une communauté et d’un sentiment d’appartenance. Même les personnes “éloignées” sont toujours attirées par cette saison sombre et froide. 

Fête du milieu de l’hiver (Thorrablót) en Islande

Thorrablót est un festival viking. Pendant un mois, on déguste des plats traditionnels vikings. Le Thorrablót a lieu à tout moment du mois d’duringorri, cela coïncide avec le mois de Thori, qui commence le premier vendredi suivant le 19 janvier, la 13e semaine ou 4e mois hivernal sur l’ancien calendrier scandinave. Cette fête est une célébration sacrificielle germanique du nord d’un esprit hivernal ou de météo et se déroule uniquement en Islande. La célébration a ses racines dans la culture et les rituels de cette époque et a été relancée aussi récemment qu’au 19ème siècle. Aujourd’hui, c’ est une partie importante de la culture. Il déroule dans les jours sombres les plus froids de saison, et il est intéressant de garder à l’esprit que de nombreux aliments servis sont en fait les produits fumés / marinés de l’année précédente. C’est une coutume scandinave avec beaucoup d’histoire.

La célébration commence par le dîner. Pour la fête hivernal, les Islandais servent ce qui était l’alimentation quotidienne normale pour les Vikings et se tournent vers des aliments naturels qui sont fumés, déposés dans du mysa (un produit laitier aigre), salés, séchés ou kaestur (pourriture et mise en place de la viande). Les choses que vous pouvez vous attendre à voir dans votre assiette ou sur la table du buffet comprennent des plats locaux tels que le requin fermenté, la viande d’agneau fumée, la poitrine d’agneau aigre, la saucisse de foie et le boudin, le seigle et les pains plats. Tout cela est arrosé d’un coup de Brennivin (le schnaps fort d’Islande). 

La nourriture typique est appelée Thorramatur et est disponible dans de nombreux restaurants en janvier et début février. Gardez à l’esprit que le tarif n’est pas pour les estomacs mal à l’aise, cependant, et ne convient généralement pas aux enfants en raison des aliments étranges et de l’alcool. Profitez-en comme une organisation réservé aux adultes. Après le dîner, préparez-vous pour des jeux de groupe et de vieilles chansons et histoires, accompagné de Brennivin. Cela va certainement faire sortir ce goût de viande pourrie de votre bouche. Plus tard dans la soirée, les danses commencent et se poursuivent souvent jusqu’au petit matin, lorsque les célébrations se terminent.

Une coutume islandaise : assister à différents festivals locaux

L’Islande compte de nombreux festivals et cérémonies dans toute la nation annuellement. Parmi les festivités, on compte des petits événements de villages mais également des manifestations musicales internationales avec de belles têtes d’affiche. L’hiver est tout simplement un élément naturel de la vie islandaise, et il y a toujours des organisations touchantes et de belles rencontres qui vous montrent ce qui est vraiment important dans la vie. L’expérience s’annonce aussi cool que grandiose, et le festival s’offre même une belle programmation. Le pays jouit d’une scène artistique et d’un héritage culturel florissants. Les Islandais ne boudent pas leur plaisir lors des fêtes. Si Reykjavík concentre les réjouissances les plus endiablées, les villes et les villages ne sont pas en reste : ils célèbrent leur richesse, les héros locaux, les vieilles traditions. Les festivals de Reykjavík constituent d’excellentes vitrines pour les artistes d’Islande et de l’univers. 

– Solstice promet des concerts dans un volcan et dans un glacier: le festival 

Le festival Secret Solstice est sans conteste une des organisations de l’été. D’abord pour sa programmation, toujours à la pointe de la musique contemporaine, mais aussi pour sa localisation : Reykjavik, en Islande. Cet été, vous pourrez assister à des concerts d’artistes aussi divers que Radiohead, Of Monsters And Men, Die Antwoord ou encore St Germain. Une large place sera également laissée aux découvertes de la nation ; quand on connait les groupes apportés par l’Islande, chacun peut s’attendre à de belles surprises. Mais si le festival fait autant rêver, c’est également en raison de ses propositions originales et parfois grandioses. Ainsi, cent personnes sont conviées à une fête dans un glacier, la première du genre. Les spectateurs peuvent également partir au large assister à un coucher de soleil, pendant un DJ Set. 

Alors que l’Islande semble flotter au bord de la Terre, elle est en fait plus accessible que jamais. Il s’agit d’un court vol sans escale depuis la côte est des États-Unis, et les voyageurs européens peuvent même atteindre ses rives accidentées en ferry. Selon le moment de votre visite, le pays du feu et de la glace peut être baigné par un soleil de minuit d’un rouge profond, ou éclairé par les aurores boréales vacillantes pendant les jours hivernaux autrement sombres. Que vous soyez à la recherche des plus grands succès de l’Islande (les sources chaudes de Geysir, Skógafoss, la coque érodée de l’épave d’un avion à Sólheimasandur) ou que vous souhaitiez vous retirer au plus profond des glaciers, des champs de lave et des parcs nationaux d’Islande, laissez le guide professionnel vous inspirer et vous guider dans vos voyages.

– Festival de musique Iceland Airwaves

Icelandair organise tous les ans un grand festival de musique à Reykjavík appelé Iceland Airwaves. Il accueille un grand nombre de groupes et de musiciens montants ou célèbres de la scène islandaise, mais également venus de l’étranger.  Le festival de musique Iceland Airwaves qui se tient annuellement à Reykjavik lors du dernier week-end d’octobre et qui réunit aussi bien des groupes islandais que des groupes étrangers.

– Gay Pride à Reykjavík

Cette cérémonie est devenue l’un des plus grands évènement d’Islande, si ce n’est LE plus grand ! Le festival est dédié aux membres de la communauté LGBTQ, et aux gens qui les soutiennent, leurs amis et leurs familles. Tout le centre de Reykjavík est envahi de costumes colorés, de musiques de soirées, et de gens scintillants de paillettes qui dansent partout. Le festival débute avec la parade qui descend la rue de Laugavegur, la principale rue du centre-ville, et se poursuit toute la nuit avec une multitude de fêtes. Peu importe que vous soyez gay, lesbienne, bisexuel-le, transgenre, straight, asexuel-le, femme, homme, jeune ou vieux. Les habitants vont à la cérémonie de Reykjavík. Même le maire fait une sortie, habillé en drag queen, annuellement. Le festival se tient le deuxième weekend du mois d’août. 

– Nuit de la culture à Reykjavík

La Nuit de la culture, ou « Menningarnótt », est un festival d’une journée organisé à Reykjavík, un samedi en général, vers le 20 août. Danse, design, musique, art, concerts, jeux, boutiques éphémères et toutes sortes d’animations interactives inondent alors la ville. Les galeries d’art et les musées ouvrent leurs portes (gratuitement dans la quasi-totalité des cas). Et le marathon de Reykjavík est couru le même jour. Les habitants ouvrent leurs portes et invitent des passants chez eux pour leur offrir des gaufres préparées avec amour, c’est donc un bon moyen de rencontrer les gens du coin, et de voir l’intérieur des habitations.

Bons vins et bons repas à Reykjavík

De nombreux chefs à la réputation internationale travaillent à Reykjavík et proposent chaque jour toutes sortes de mets plus délicieux les uns que les autres. Les spécialités traditionnelles comme le hareng figurent toujours en bonne place sur la carte. L’époque où les ingrédients disponibles sur l’île étaient fort limités est révolue, et désormais, le paysage gastronomique est réputé pour la fraîcheur des produits utilisés et sa simplicité toute nordique. La cuisine végétarienne et végane est également en pleine expansion, et elle se décline sous de nombreuses formes allant de la grande cuisine aux formules consistantes à manger sur le pouce. Et à Reykjavík, tous les amoureux des légumes trouvent toujours un établissement pour satisfaire leurs fringales. Si vous êtes passionné de gastronomie, ne manquez surtout pas le festival annuel Food and Fun, au cours duquel de célèbres chefs étoilés viennent prendre possession des cuisines des meilleurs établissements de Reykjavík avant de rivaliser d’inventivité uniquement à partir de produits frais et locaux. Vous trouverez dans la ville de nombreuses tables de qualité avec des cuisines assez variées et même un restaurant étoilé. 

Þorramatur, ce festin traditionnel Islandais pour le longue soirée :

La nourriture de Þorri, une sélection de traditionnelle cuisine, composée principalement de viande et de poisson guéri d’une manière traditionnelle, coupé en tranches ou en morceaux et servi avec rúgbrauð (dense et sombre pain de seigle ), le beurre et Brennivín (Akvavit ). 

Vous voulez aller en Islande ?

La meilleure saison pour partir en Islande est l’été : les températures sont agréables et les journées longues. Selon les régions, partez aussi en mai et en septembre, quand les touristes sont moins nombreux et le climat encore agréable, mais soyez avertis : certains circuits ou sites sont fermés durant ces mois. Pour visiter l’Islande, vous pouvez réserver des excursions au départ de Reykjavik ou louer une voiture. Si vous voyagez plusieurs jours et disposez du permis, on vous d’opter pour la location. Vous pourrez parcourir les routes à votre rythme et cela vous coûtera probablement moins cher

Romans, aventures trépidantes, guides d’inspirations touristiques, aux titres évocateurs sont tous des invitations au voyage. Les plus beaux livres d’aventuriers, des pages illustrées de pérégrinations, les meilleurs récits de globe-trotter ou encore des histoires dépaysantes à emporter pour partir sur la route. A feuilleter, à dévorer, à relire dix fois ou à poser sur sa table de chevet, retrouvez ISLANDE et des millions de livres en stock sur Amazon.fr. Dans la première partie des bouquins, tout en couleurs pour découvrir la nation à l’aide de photos et de cartes illustrant les coups de cœur, des suggestions d’itinéraires et des infos pratiques pour organiser votre séjour et, bien sûr, des adresses vérifiées sur le terrain ; des visites et activités en dehors des sentiers battus ; des cartes et plans détaillés. Le très beau livre vous aide pour vous évader au travers de ses pages superbement illustrées. Un superbe cadeau à offrir à tous les profils de voyageurs. L’ouvrage a vu les choses en grand (comme son format) et vous offre un recueil des meilleurs lieux à visiter, contrées à découvrir et organisations incontournables. Le bouquin chez amazon, regroupe de nombreuses inspirations mises à jour pour vous aider à choisir votre future destination.

Dernière Minute

En Islande, toute personne arrivant de l’étranger (résident et voyageur) doit respecter une quarantaine de 14 jours. Pour raccourcir ce délai, il est possible de se faire tester dès son arrivée à l’aéroport international de Keflavik (pour un coût de 11000 ISK sur place, ou 9000 ISK si prépaiement en ligne), puis d’observer une quarantaine stricte jusqu’au second test PCR (gratuit) dans l’un des centres de dépistage de la nation. La quarantaine prend fin dès connaissance des résultats du second test. Toute personne testée positivement est placée à l’isolement selon des conditions spécifiques. Pour les personnes arrivant en ferry, le premier test est effectué au départ du Danemark. Les enfants nés après le 1er janvier 2005 ne sont pas concernés par ces mesures.