Loubressac : un village perché entre histoire et panorama époustouflant

Loubressac

Publié le : 13 février 20245 mins de lecture

L’Occitanie est une des plus belles régions de France. Elle est renommée pour sa gastronomie, son climat agréable tout au long de l’année, mais aussi et surtout pour ses nombreux et magnifiques villages. Parmi ceux-ci, Le village de Loubressac est sans doute un des plus spectaculaires, aussi bien par la beauté de son écrin naturel que par sa richesse culturelle et historique.

Un panorama à couper le souffle

Le village de Loubressac est un petit hameau d’à peine 500 habitants situé dans le département du Lot, en Occitanie. Ses maisons de style médiéval pour la plupart sont perchées sur un promontoire rocheux qui domine les vallées de la Bave, de la Cère et de la Dordogne sur lesquelles il offre une vue plongeante. De ses hauteurs, on peut admirer ce paysage harmonieux et verdoyant agrémenté de collines, de bois et de rivières. L’observateur a, à partir du village, une vue exceptionnelle sur les châteaux de Castelnau, de Saint-Laurent, de Turenne et de Montal. On aperçoit également la belle ville de Saint-Céré. La vue est tellement dégagée qu’elle permet d’observer les richesses naturelles et architecturales des trois vallées jusqu’aux premiers contreforts du Massif Central.

Un des plus beaux villages de France

On accède au bourg par son ancienne porte fortifiée qui est remarquablement conservée. On peut alors admirer les jolies maisons quercynoise construites en pierres blondes et coiffées de toitures typiques en tuiles rouges et installées, comme c’était l’usage, en ligne de rempart, créant un espace intérieur protégé. Les balcons fleuris et les larges fenêtres renaissance ajoutent encore au charme des lieux. Les maisons sont en majorité d’un style médiéval qui a été conservé par les habitants au fil des générations pour offrir aujourd’hui aux nombreux visiteurs une chance de visiter un village historique comme on en voit peu. Le village compte aussi un château manoir du 14e siècle caractérisé par l’association de différents styles architecturaux apportés par les occupants successifs et allant du Moyen Age jusqu’au 18e siècle.

L’église Saint-Jean-Baptiste dont la construction a été entamée au 14e siècle et achevée en 1520 est aussi pittoresque que le reste du village, avec son portail à tympan orné de deux statues d’Adam et d’Eve, son impressionnant clocher-tour et son retable en bénitier que l’on peut observer à l’intérieur.

Ce qui marque au village de Loubressac, c’est l’harmonie des lignes et des couleurs et l’accord parfait entre son héritage architectural et culturel avec le cadre naturel des lieux. La lumière est tout aussi unique et a séduit de nombreux artistes, dont le photographe Robert Doisneau qui y a réalisé son premier reportage photo en 1939, comme le rappelle le site vallee-dordogne.com. C’est l’ensemble de ces détails charmants qui permettent à Loubressac d’être classé parmi les “Plus Beaux Villages de France” depuis 1983.

Une longue et riche histoire

Loubressac est un haut lieu du tourisme en Dordogne, mais aussi de l’histoire de la région et de tout le pays. Le site est, en effet, habité depuis plus de 2000 ans et a vu le passage des Celtes, des Gallo-Romains, des Wisigoths, des Francs et des Vikings. La première mention de Loubressac remonte au 9e siècle. Le nom désignait alors le lieu-dit situé en contrebas de l’actuel village et qui est aujourd’hui connu sous le nom d’Église Basse. Pendant la guerre de Cent Ans, le hameau est occupé par les Anglais, puis libéré, avant d’être reconstruit dans l’actuelle enceinte fortifiée construite par Adhémar D’Aigrefeuille. Le village est repeuplé au 15e siècle par des Limousins et des Auvergnats et retrouve une belle prospérité pendant le 15e siècle avant de sombrer de nouveau dans les tourments des guerres de religion au 16e siècle.

Le hameau a été contrôlé par diverses dynasties tout au long de son existence, des Castelnau jusqu’au 13e siècle jusqu’à la Vicomté de Turenne en 1738. Pendant la révolution, le village devient une commune et sera par la suite le témoin de tous les événements historiques du pays. Lors de la seconde guerre mondiale, le plateau de Loubressac fut le lieu du plus grand parachutage allié, puisque 110 tonnes d’armes dans 500 conteneurs y ont été parachutées pour armer les maquis du Lot.

Après la seconde guerre mondiale, le village souffre de l’exode rural, mais il a su, grâce à ses habitants, à des passionnés et à de grands artistes, conserver son identité et sa vitalité pour devenir ce grand lieu touristique que nous connaissons aujourd’hui.

4 destinations où partir en mai à petit budget
Club Med à l’île Maurice : lequel choisir ?

Plan du site