Quel itinéraire pour visiter Cracovie en Pologne ?

La Pologne a beaucoup de destinations intéressantes pour les touristes. Cependant, si l’on devait en mettre une en évidence, Cracovie serait certainement en tête de liste. C’est l’une des plus grandes, ainsi que des plus anciennes et des plus importantes villes de Pologne. Un lieu où le patrimoine historique peut être vu partout.

Itinéraires à travers la Vieille Ville : Stare Miasto

La meilleure façon de commencer un tour de Cracovie Pologne est de monter la colline du Wawel. Au sommet de cette colline, il y a sûrement plus d’histoire que partout ailleurs dans la ville, et même dans le pays. Un endroit qui, en plus de donner une vue magnifique, est le site de deux des plus importants bâtiments de Cracovie. Pour rejoindre le château de Wawel, emprunter la rue Kanoniczna comme les reines et les rois de Pologne avant. Le Château est une petite merveille avec ses tours, cours, appartements, sa cathédrale, sa lourde cloche et son dragon. La visite guidée laisse un goût mitigée mais la plupart des lieux se visitent librement et gratuitement. Le château royal de Wawel est le symbole absolu de l’identité nationale. Elle a longtemps été le cœur politique et culturel de la Pologne, jusqu’à ce que le pouvoir soit transféré à Varsovie à la fin du XVIe siècle. Aujourd’hui, c’est un musée intéressant. Une visite qui  fera découvrir des environnements comme la salle du trésor, l’armurerie et même certains des joyaux les plus gardés de la ville, comme la dame de l’hermine de Léonard de Vinci. L’autre monument emblématique sur cette colline est la cathédrale royale. C’est une belle cathédrale gothique. Un lieu qui a été le témoin de nombreux couronnements et funérailles de monarques et même de dictateurs. Des parties telles que la chapelle de la Sainte-Croix et Sigismond, la crypte de Saint-Léonard et les cryptes royales se distinguent.

L’une des curiosités incontournables de la ville est la célèbre usine d’Oskar Schindler. Vous le reconnaîtrez sûrement à son apparition dans le film la liste de Schindler. Elle fait partie de l’histoire du pays, puisque son propriétaire a combattu et utilisé toute sa force et son influence pour sauver le plus grand nombre de victimes pendant l’occupation nazie. Promenez-vous également dans le centre touristique, piétonnier et avec beaucoup de bâtiments historiques. Ce coin de la ville a été déclaré patrimoine mondial de l’humanité en 1978. Promenez-vous au cœur de ce lieu, la place Rynek Glowny, ou ce qui est la même chose, la plus grande place médiévale d’Europe.

Nous arrivons au cœur de Cracovie : Le Rynek, littéralement marché. Cette place d’une beauté incroyable connait une animation joyeuse 365 jours par an. Admirez la Lonja de los Paños ou la Basilique de Santa Maria. En outre, vous pouvez également visiter le Collegium Maius le plus ancien bâtiment universitaire de Pologne, le Musée de la Pharmacie, le Musée du Mur ou la Basilique de Saint-François et le Musée archéologique de la ville, parmi beaucoup d’autres. En plein centre, les Sukiennice ou halles aux draps est peut être le plus beau centre commercial au monde. Les halles concentrent l’artisanat régional : C’est le coin des jeux d’échecs en bois, des pantoufles fourrées en laine, des colliers et bagues en argent sertis d’ambre… Touristique mais pittoresque. De la Basilique Sainte Marie aux clochers asymétriques, autre merveille du Rynek,  retentit le son d’une trompette à chaque heure du jour et de la nuit. Son intérieur psychédélique et son retable combleront au dèla des amatrices et amateurs de l’art gothique. C’est vraiment impressionnant. Sous la place un surprenant musée de Cracovie au Moyen-Âge et tout autour sur terre et en dessous des cafés, bars et restaurants. Passer et repasser sur le Rynek donne un sentiment assez étrange et magique de familiarité avec la ville. 

Itinéraire dans l’ancien quartier juif de Kazimierz

On ne peut  pas quitter Cracovie Pologne sans faire un itinéraire pour visiter son quartier juif, Kazimierz. A quelques minutes de la colline du Wawel et de la vieille ville, vous pouvez visiter des endroits comme la vieille synagogue Stara Boznica, construite au 15ème siècle et utilisée comme entrepôt par les nazis. Après la guerre, il a été complètement détruit. Il a été restauré et abrite aujourd’hui la collection juive du Musée historique de Cracovie. Pour rejoindre la 2e synagogue la plus remarquable de Cracovie vous passerez par la place la plus animée de Kazimierz. Un marché, des cafés, bars et les zapiekanki pizza polonaise aux champignons les plus célèbres de Cracovie. La première était le lieu de prière des Orthodoxes, la synagogue Tempel celui des réformistes. Pour découvrir le folklore, les traditions, l’artisanat et l’histoire populaire de la région de Cracovie et des Carpates, rendez-vous au musée ethnologique de Cracovie anormalement peu connu et visité. En chemin vous passerez devant une autre superbe construction : La basilique gothique & baroque du Bozego Swiala Corpus Christi. Dans l’ancienne usine de Schindler rendue célèbre à travers le film de Spielberg se trouve le musée de Cracovie pendant la guerre. La débâcle de l’armée polonaise, l’occupation cruelle de la Pologne par les Nazis, la construction du ghetto, les travaux forcés, la résistance et la mort sous toutes ses formes. Rien ne vous sera épargné pour revivre les pages les plus sombres de l’histoire de Cracovie. Le quartier de Podgorze accueille également le musée d’art contemporain à proximité : L’intéressant MOCAK.

Excursion autour de Cracovie

A 1h30 de Cracovie se trouve le camp d’extermination d’Auschwitz. Inutile de dire qu’il s’agit d’une visite dont on ne sort pas indemne. Même s’ils ne traitent pas des mêmes aspects et même si l’impact émotionnel est très différent, un conseil : Ne visiter pas Auschwitz et le musée de Cracovie pendant la 2e guerre. Les deux sont très déprimants quant à la capacité de l’humanité à s’autodétruire. Si vous restez 2 ou 3 jours à Cracovie, ne vous infligez pas toute cette peine. Dans un registre complètement différent : Les mines de sels de Wieliczka à 30 minutes de Cracovie. Elles aussi classées à l’UNESCO, elles sont exploitées depuis le 13e siècle. Vous descendrez dans le ventre de la terre et parcourrez un fragment des centaines de kilomètres de galeries. En bas, l’histoire de la mine et surtout des œuvres d’art, des chapelles souterraines et des statues sculptées dans le sel. Assez incroyable. Pour rester dans la thématique un peu bizarre mêlant l’industriel et le religieux, une autre demi-journée peut être consacrée à Nowa Huta.

Cette ville modèle du socialisme version industrie lourde est devenue au grand damne des autorités le symbole de la religiosité de l’Homme Nouveau.  Au programme : Urbanisme socialiste et église d’inspiration Corbusier : église en bois improbable. On change encore de registre, direction les montagnes. Au sud de Cracovie se trouve les Carpates et la station de ski de Zakopane. Au-delà des sports d’hiver, la ville est la capitale de la culture montagnarde polonaise. L’architecture en bois, la cuisine, l’artisanat, la musique, les costumes. Tout y est différent de Cracovie. Zakopane fût un lieu de villégiature fécond pour les artistes et l’intelligentsia polonaise. La culture polonaise, pays de plaine s’il en est, en est bizarrement fortement imprégnée. Des pistes de ski, des circuits de randonnées, des églises en bois, des ours, des loups, des lynx. Comptez entre 2 et 3h de route depuis Cracovie.