Un voyage au Moyen-Age à Tallinn en Estonie

Tallinn est la capitale de l’Estonie et le principal port du pays. Elle est située sur la côte du golfe de Finlande, qui fait partie de la mer Baltique. Son ancien nom, en usage jusqu’en décembre 1918, est Reval en allemand, ou Revel en russe, qu’on désignait alors en français sous la forme Réval. La ville comptait environ 447 414 habitants, les Tallinnois, ce qui en fait la plus grande ville d’Estonie, sur un territoire de 159,2 km2. L’origine du nom Tallinn semble estonienne, bien que l’étymologie du toponyme ne soit pas clairement établie. Peut-être s’agit-il de Taani-linn (a) qui signifie « château (ou ville) danoise ». Cependant, c’est possiblement un ancien tali-linna qui signifie « château (ou ville) d’hiver », ou encore talu-linna pour « château (ou ville)-maison ». L’élément -linna est souvent utilisé pour former des noms de ville et signifie soit « château », soit « ville », tout comme l’appellatif -grad dans les toponymes slaves. Tallinna remplaça l’ancien nom allemand Reval  en 1918 ainsi que Rével en français, quand l’Estonie acquit son indépendance. Dans les années 1920, l’orthographe officielle du nom de la ville fut changé en Tallinn, ce qui est singulier, car les noms de lieux en estonien se terminent généralement par une voyelle (utilisation du génitif), même si les deux noms cohabitèrent un temps.

La petite ville fortifiée d’Europe 

Au milieu du XIIe siècle, il existait une petite ville fortifiée qui se trouve en Europe dans la partie sud du golfe de Finlande, appelée Kuralia. Quelques décennies plus tard, les chevaliers croisés de l’ordre teutonique ont construit un château pour en faire un port stratégique entre la Scandinavie et la Russie. C’est ainsi qu’une nouvelle ville a commencé à se développer, une ville commerciale médiévale qui allait bientôt être la cible des croisades baltes au début du 13ème siècle.  

Voyage organisé à Kuralia

Avant d’entamer votre visite de la capitale ou de la ville, renseignez-vous préalablement auprès d’un guide ou d’une agence de voyage pour vous aider à vous orienter sur la place. De même, la consultation d’une carte de l’Europe ou du pays est très recommander. Autour de ce château, de hautes tours cylindriques aux tuiles rougeâtres, des murs et des petites maisons de grands commerçants commencent à émerger. C’est ainsi que Tallinn a vu le jour, des siècles plus tard l’un des principaux centres de la ligue hanséatique, et aujourd’hui une ville de contrastes, où le sud est un paysage anodin de quartiers gris de style soviétique et le centre historique est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1997. C’est précisément la vieille ville qui est le coin le plus suggestif de la capitale de l’Estonie. Les grandes demeures des anciens marchands nous emmènent dans un train imaginaire des siècles en arrière. Il faut se perdre dans l’énigmatique labyrinthe des rues pavées de la ville basse. Des coins étroits et sinueux où, si l’on aiguise les oreilles, on peut encore entendre le bruit des sabots des chevaux et le tintement des cloches.

Les tours médiévales

Les tours médiévales de la Vanalinn ou vieille ville grimpent jusqu’au bleu de l’horizon est la place à visiter absolument selon certains voyageurs. Le départ de votre voyage peut commencer par la visite du cœur de la capitale, sur la Raekoja Platz ou la place de l’hôtel de ville. C’est précisément là que se trouve l’une des plus hautes tours de Tallinn, à 64 mètres, couronnée depuis le XVIe siècle par la Vana Toomas, une ancienne guerrière qui est aujourd’hui le symbole de la ville. Il n’y a rien de mieux que d’escalader cette tour pour profiter d’une magnifique vue panoramique. Toutes les rues étroites de la vieille ville se jettent dans cette place. On peut emmener n’importe lequel d’entre eux se perdre à la recherche des monuments de la capitale. On vous recommande la rue Pikk, qui est entourée de certaines des plus anciennes maisons de marchands de la ville et même du pays, et qui mène à l’église St. Olav, le temple principal de Tallinn et qui a été construit entre les 13ème et 14ème siècles. Sa tour de 124 mètres de haut est un autre des grands symboles de cette belle enclave médiévale. 

Les temples et églises 

Il y a une autre série d’églises que nous pouvons visiter, en particulier l’église Saint-Nicolas datant du XIIIe siècle, qui sert aujourd’hui de salle de concert. Sans oublier l’église du Saint-Esprit, également du XIIIe siècle, qui possède la plus vieille tour de la ville (avec toutes, c’est déjà un véritable record) et la plus ancienne horloge de la fin du XVIIe siècle. Plus proche dans le temps est l’église de Saint-Pierre et Saint-Paul dans le quartier des marchands russes, construite dans le style néoclassique en 1844. Un autre parcours dans le centre historique est celui qui amène à suivre la toile des murs. Un tronçon de près de deux kilomètres dans lequel on verra jusqu’à 26 des 46 tours d’origine qui servaient de tour de guet pour le Tallinn médiéval, et une série de portes à l’entrée de l’ancienne enceinte. Parmi ces dernières, il convient de souligner la porte de la plage ou la porte Kiek in de Kok au sud. Tous ont résisté aux assauts des incendies, des bombardements et autres vicissitudes. 

Toompea

La visite de Tallinn peut se conclure à Toompea, la partie la plus élevée du centre historique. Sur cette colline se trouvent des bâtiments de grand intérêt comme le Parlement à l’intérieur du château, la Cathédrale d’Alexandre Nevski ou l’Eglise du Dôme. De là, la vue sur toute la ville est magnifique et imbattable. Il y a précisément quelques hôtels à Tallinn dans ce quartier de Toompea, l’un des meilleurs endroits pour séjourner dans la capitale. Les formes géométriques rougeâtres particulières des tours de Tallinn, ses rues sinueuses et la saveur médiévale qui s’en empare ne sont que trois prétextes pour vous décider à aller voyagé et visité cette capitale de la Baltique. Rien ne vous ramènera plus loin dans le passé, dans le Moyen-Age, que cet place spéciale en Europe, plus précisément en Estonie.