Comment maintenir une bonne digestion lors d’un voyage ?

Notre intestin mesure jusqu’à huit mètres de long, ce qui est plus que suffisant pour toute une série de faits passionnants. Lorsqu’il est étalé à plat, la surface de l’intestin d’un adulte peut atteindre une incroyable superficie de 300 m2. La paroi intestinale, à son tour, contient environ 70 % de nos cellules de défense, ce qui fait également de l’intestin notre plus grand organe immunitaire. L’intestin est également l’écosystème le plus densément peuplé : environ 100 milliards de bactéries et autres microorganismes y vivent dont deux kilogrammes de microbes. Il y a donc beaucoup de choses qui se passent dans l’intestin appelé aussi transit intestinal.

Qu’est-ce qui fait que l’intestin perd son équilibre ?

En cas de déséquilibre dans le ventre, des troubles et maladies intestinales peuvent apparaître. Il ne s’agit pas seulement de virus, de germes ou de bactéries, mais aussi de choses très différentes, comme un long voyage, peu d’exercice, peu de liquide, le décalage horaire, des aliments aux épices différentes, des températures tropicales et bien d’autres choses encore. Pour certains, cela conduit à la constipation, pour d’autres à la diarrhée. D’ailleurs, plus de 80% de toutes les diarrhées survenant en voyage sont des infections intestinales bactériennes inoffensives. Toutefois, si la diarrhée ne s’atténue pas après deux ou trois jours, il est fortement recommandé de consulter un médecin. En attendant, vous pouvez cependant faire certaines choses vous-même pour vous faciliter la vie, soit à titre préventif, soit lors d’une diarrhée de voyage. Vous devrez maintenir vos intestins toujours en forme grâce à l’utilisation des produits probiotiques. 

La première classe pour l’intestin !

Les valises sont faites, l’attente est grande et nous sommes prêts à partir. Ceux qui réfléchissent déjà à présent ont un net avantage à leur arrivée sur leur lieu de vacances : les intestins arrivent relativement peu stressés et peuvent mieux surmonter le passage à une nouvelle alimentation et à des conditions de vie différentes. Vous pourrez suivre quelques conseils pratiques. Si le décalage horaire entre votre pays d’origine et le lieu de vacances est supérieur à trois heures, il est utile de préparer lentement votre corps à ce nouveau rythme deux semaines avant le début des vacances. Ne mangez que de la nourriture légère la veille du départ : cela permettra à vos intestins de commencer le voyage de manière détendue. Buvez suffisamment avant le départ pour faire fonctionner votre métabolisme. Apportez votre propre collation : même dans l’avion ! Vos intestins se réjouissent de la nourriture familière et des en-cas sains qui se trouvent entre les deux, au lieu des en-cas de voyage malsains. Vous devrez également manger beaucoup de fruits. En fait, ils contiennent un grand nombre de fibres qui peuvent vous aider pendant le transit intestinal. Cela pourrait aussi réduire l’émission de gaz indésirables.

Voyager en toute sérénité

Il ne fait aucun doute que certains d’entre nous sont robustes en matière de santé intestinale, d’autres l’obtiennent plus rapidement. D’une part, cela est dû à la composition individuelle des bactéries intestinales, mais d’autre part, c’est simplement une question de chance ! Néanmoins, vous pouvez prêter attention à quelques choses très simples. De ce fait, il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire pour éviter la diarrhée classique du voyageur. Pour prévenir les problèmes intestinaux lors des voyages ou pour favoriser le processus de guérison en cas de maladie, il est important d’assurer un microbiome sain. Une alimentation riche en fibres et un apport suffisant en liquides créent un environnement idéal pour les bactéries intestinales. En fait, certaines maladies sont provoquées par l’absence de micro-organismes utiles à votre transit intestinal. De plus, ces bactéries peuvent vous procurer certaines facultés immunitaires importantes. Pour cela, vous devrez éviter de prendre des produits nocifs au développement des souches bactériennes présentes dans votre colon. Les plus conseillés sont de prendre des fruits.