Les conseils incontournables pour un voyage au Tibet !

Le Tibet est la région la plus élevée de la Terre, avec une altitude moyenne d’environ 4 900 mètres au-dessus du niveau de la mer. C’est une région située sur le plateau dit tibétain en Asie, au nord-ouest de l’Himalaya. Un lieu qui est la patrie du peuple tibétain et qui est également habité par d’autres groupes ethniques chinois. C’est un lieu sacré avec beaucoup à voir, mais aussi assez relativement inaccessible, donc la préparation du voyage doit être faite avec du temps et en tenant compte d’un certain nombre de choses.

Il est vrai que voyager au Tibet, ou du moins se préparer au voyage, peut être un peu casse-tête, mais l’expérience est inoubliable. Le simple fait que vous soyez allé au point habité le plus haut du monde sera une chose que peu de voyageurs de ce monde pourront dire. Oseriez-vous le faire ? Si oui, allez-y, l’Himalaya vous attend.

Comment se rendre au Tibet?

Il existe différentes façons de se rendre au Tibet :

  • La première par avion, soit à partir d’une ville chinoise, par exemple, sa capitale, Pékin, Shanghai, Chengdu, Xi’an, Hong Kong et Chongqing, soit à partir de Katmandou, au Népal. Vous pouvez trouver des vols vers ces villes et ensuite vous rendre à Lhassa.
  • Vous pouvez également venir en train, mais essayez de toujours venir de Xining. C’est un trajet de 22 heures offrant de très beau paysage, mais assez épuisant, car le train n’est pas trop confortable.

Pour entrer en Chine en tant que touriste, vous devez obtenir un visa délivré par les autorités de la République populaire de Chine. Il s’agit d’un visa de type L. Ce visa ne peut pas être traité en ligne et elle ne peut se faire qu’en personne ou par courrier dont les procédures prennent jusqu’à 5 jours.

Dans la région autonome du Tibet, en plus du visa chinois, un permis d’entrée est nécessaire et reste exclusivement délivré par l’office du tourisme tibétain. Ce visa ne peut être traité que par une agence de voyage agréée, par conséquent, il n’est pas possible d’entrer au Tibet pour y circuler librement et vous devez toujours passer par une agence.

Le meilleur moment pour se rendre au Tibet

Le climat dans cette région est extrêmement sec. Les pluies ne seront pas un gros problème, à moins que vous ne soyez intéressé par l’escalade d’une montagne. Dans ces cas-là, il est pratique de préparer un voyage d’avril à octobre. Avril et mai sont des mois frais, mais avec une probabilité beaucoup plus faible de pluie. Ainsi, le moment où il pourrait pleuvoir un peu plus serait en notre été.

Surmonter le mal des montagnes

Le Tibet, comme mentionné précédemment, est une région très élevée. Il est normal de ressentir certains symptômes du mal d’altitude dus au manque d’oxygène. Ainsi, les étourdissements, les maux de tête, les nausées, l’insomnie ou le manque d’énergie physique seront fréquents. Faites attention, car tout le monde n’en souffre pas. Ce n’est pas quelque chose qui arrive toujours. Toutefois, si cela se produit, vous pouvez prendre de l’acétazolamide mais l’ibuprofène aide également. Boire beaucoup d’eau augmente la quantité d’oxygène dans votre sang, donc c’est bon pour vous aussi.

Évitez notamment les gros repas et les aliments contenant beaucoup de matières grasses. Reposez-vous autant que possible et veillez à ne pas trop marcher les premiers jours.

Le change au Tibet

La monnaie officielle au Tibet est le yuan ou le renminbi. Il est préférable de changer en Chine, car au Tibet, c’est plus compliqué et plus lourd. En effet, nombreux sont les formulaires et personnel qui ne parlent pas anglais. La meilleure chose est que lorsque vous arriverez au Tibet, vous aurez assez de yuans changés.

Si vous pensez que la carte de crédit va vous sauver la vie, ne le croyez pas. Au Tibet, il est très difficile de payer avec et la vérité est que très peu d’hôtels l’acceptent. Les hôtels les plus luxueux, ceux qui ont cinq étoiles, ont peut-être plus de chances de le faire mais il est préférable de s’informer avant d’arriver afin de ne pas avoir de surprises.

Au quotidien, dans les magasins ou les restaurants, soit vous payez avec de l’argent, soit vous ne pouvez pas payer du tout. Cela oblige donc les touristes à emporter une somme considérable d’argent liquide pendant le voyage. Il faut donc toujours faire preuve d’une grande prudence avec cet argent. Heureusement, de nombreux magasins acceptent également les euros ou les dollars comme moyen de paiement. Quelque chose est quelque chose, et cela peut nous sauver dans un cas précis.