Top 5 des escapades de 2 nuits en Europe

Faire une petite escapade quelque part dans une ville européenne semble toujours bien et dépend essentiellement de trois facteurs : l’opportunité, le temps et le coût du voyage. Il s’agit de gérer vos jours de vacances pour en ajouter un à un week-end, et ici vous avez deux nuits à votre disposition. On a déjà recommandé cinq destinations à moins de cinq heures de Lisbonne, mais cette fois, l’idée est de proposer cinq villes encore plus proches, ce qui permet de gagner du temps de voyage et de gagner du temps utile une fois à terre. Après tout, l’important sera de profiter de tous les moments de ces trois jours, de préférence loin de l’aéroport. Enfin, les coûts sont évidemment à prendre en compte, qu’ils concernent le voyage, le logement, les repas ou toute autre consommation pendant le voyage. Au total, nous sommes arrivés à un Top 5 pour être inspirés par votre prochaine escapade.

Barcelone, Espagne

Idéale pour un “city break”, Barcelone est aussi l’une de nos destinations préférées pour emmener votre famille en été, en avion ou même en croisière sur la Méditerranée. En tout cas, cette ville espagnole est sans aucun doute un pôle d’attraction, surtout sur le plan culturel avec ses musées, ses parcs, ses marchés, ses rues et ses ruelles, en plus du gigantesque patrimoine du célèbre Antoni Gaudí. Quel que soit le but de ce voyage, repos ou exploration, vous pouvez toujours en profiter pour prendre un verre dans un incroyable “sky- bar” surplombant la ville, ou même vous détendre dans un magnifique spa. Barcelone est la capitale administrative et économique de la Catalogne, de la province de Barcelone, de la comarque du Barcelonès ainsi que de son aire et de sa région métropolitaines, en Espagne. Barcelone est la deuxième ville d’Espagne en termes de population, d’économie et d’activités, la onzième ville la plus peuplée de l’Union européenne et la sixième en incluant sa banlieue. La majeure partie des municipalités adjacentes sont en outre rassemblées dans l’Aire métropolitaine de Barcelone. Située sur le littoral méditerranéen, elle est traversée par les fleuves Llobregat et Besòs et bordée à l’ouest par la serra de Collserola qui culmine à 512 mètres. Elle est considérée comme ville mondiale en raison de son importance dans les domaines de la finance, du commerce international, de l’édition, des arts, du divertissement et des médias. Barcelone est donc un centre économique majeur qui jouit de surcroît d’un des principaux ports méditerranéens et du deuxième aéroport espagnol derrière celui de Madrid-Barajas. Elle est aussi la ville qui possède le plus grand parc métropolitain du monde, le parc Collserola, devant Central Park à New York. Ayant été fondée par les Romains, la ville devint la capitale des comtes de Barcelone puis l’une des villes majeures de la Couronne d’Aragon et, après, la capitale de la principauté de Catalogne. Redessinée plusieurs fois pendant son histoire, elle est une destination touristique majeure et jouit d’un patrimoine culturel unique. Le palais Güell, la Casa Milà, le parc Güell, le palais de la musique catalane et l’hôpital de Sant Pau figurent d’ailleurs sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. En outre, la ville est également connue pour avoir accueilli les Jeux olympiques en 1992 et, plus récemment, le siège de l’union pour la Méditerranée. Chaque année, les visiteurs arrivent par millions et le nombre augmente de plus en plus. Barcelone a un climat méditerranéen, avec des influences sub-méditerranéennes à cause de sa situation dans le secteur nord-ouest du bassin méditerranéen mais protégée des vents dominants d’ouest à sa latitude grâce aux Pyrénées et particulièrement les hauts plateaux de la Meseta centrale de la péninsule Ibérique. D’une part, à Barcelone les hivers sont plus secs que dans les climats méditerranéens traditionnels car la ville est protégée par les montagnes du Collserola qui l’entoure et n’est donc pas soumise au vent des perturbations atlantiques alors que celles-ci apportent la plupart des précipitations dans les autres régions de climat méditerranéen exposées à ce vent comme le Portugal, l’Italie, la Grèce ou la plus grande partie de l’Afrique du Nord et la Méditerranée orientale. D’autre part, au contraire, dans le semestre chaud, le contraste de perturbations froides en hauteur sur les Pyrénées orientales avec la masse d’air méditerranéenne en surface occasionne des périodes perturbées et orageuses en plein été. Il y a particulièrement une concentration de la période de pluies et de forts orages et tempêtes entre mai et novembre mais spécialement à partir d’août quand la mer est parvenue à des températures superficielles élevées. Certaines intensités horaires de précipitations à Barcelone rappellent les climats de type chinois, et rapprochent le climat de celui du sud-est de la France qui enregistre des épisodes d’orage cévenol. Le vent d’est bute contre les reliefs littoraux et renforce la probabilité de forts orages voire de tornades entre mai et novembre, spécialement à partir d’août et en automne avec des pluies fréquentes en raison de la température de la mer Méditerranée encore très chaude en cette saison. Par conséquent, le régime de pluies hivernales des climats méditerranéens classiques est un régime équinoxial sur la côte catalane. Ainsi les mois les plus pluvieux de l’année sont les mois de mai, octobre, septembre et août et les plus secs juillet, ce qui est normal dans le bassin méditerranéen et, chose assez exceptionnelle dans le contexte ibérique, février. Le climat de Barcelone est caractérisé aussi par la grande irrégularité de la pluviosité annuelle, qui est proche de 650 mm mais concentrée sur un nombre limité de jours. Cette forte irrégularité inter-annuelle est caractérisée par des années où un mois de septembre peut enregistrer seulement 5 mm et d’autres dans lesquelles on a dépassé les 300 mm. À côté d’années très sèches, il y a eu des années avec des précipitations supérieures à 1 000 mm. En fait, tous les mois ont dépassé les 100 mm et tous quelquefois ont enregistré 0 mm ou guère plus. Il faut aussi tenir compte du fait que le climat méditerranéen de la côte orientale de l’Espagne est l’un des plus irréguliers du monde. Ceci signifie qu’en beaucoup d’occasions les moyennes ne sont que des données statistiques. Ainsi, octobre d’une année peut être très sec et juillet ou février très pluvieux. Barcelone et Londres ont les mêmes précipitations annuelles, mais le climat de Londres n’est pas irrégulier et torrentiel comme celui de Barcelone. La température moyenne annuelle à Barcelone est de 15,4 ° C. La température des mois les plus chauds atteint plus de 28 ° C, les minimales les plus froides de l’hiver sont supérieures à 4 ° C. Encore sa situation entre la mer et les collines de Collserola et par une différence thermique entre le jour et la nuit qui est assez réduite. De plus, la proximité de la mer favorise l’installation de la brise marine qui tempère les excès thermiques en été. Décembre, janvier et février sont les mois les plus froids, avec une moyenne de températures de 9 °C à l’aéroport et de 10 ° C au centre de la ville, affectée par une notable île de chaleur. Juillet et août sont les mois les plus chauds, avec une moyenne de températures de 24 ° C. La température maximale enregistrée plus haute au centre de la ville a été de 38,6 °C. Les chutes de neige et les nuits de gel arrivent presque une fois par an. Barcelone peut être une ville ensoleillée mais sa situation entre mer et montagnes crée souvent une nébulosité suffisante pour favoriser des séries de jours couverts et avec des brouillards, spécialement au début du printemps et pendant l’automne. Les jours froids de l’hiver sont d’habitude ensoleillés, venteux et secs quand le vent de mistral ou la tramontane peut arriver à souffler comme sur les côtes du golfe du Lion.

Dubrovnik, Croatie

Située dans la zone côtière de la Croatie, Dubrovnik offre de nombreuses attractions à découvrir en seulement trois jours et deux nuits. Que ce soit en marchant au sommet du mur qui “protège” la plus ancienne zone appelée la vieille ville, que l’on peut également voir en téléphérique, en parcourant les ruelles pour découvrir ses forts, ses tours et ses innombrables sites historiques, en faisant une promenade en bateau depuis le port de Dubrovnik, en regardant le coucher de soleil dans cette ville pittoresque et, bien sûr, en profitant des eaux turquoises de certaines des meilleures plages de Croatie. Dubrovnik est la perle de l’Adriatique, la ville las plus fameuse de la Croatie, la plus visite et la plus médiatique. Les causes sont sa beauté, les empreintes de plus de mille anées d’histoire présents dans ses pierres et ses très bien préservés remparts d’une longueur de 1940 m. plongeant sur les eaux de l’Adriatique. Dubrovnik, vraie ville-monument, a été classée sur la Liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO. La beauté de Dubrovnik est dans son patrimoine historique : le Palais du Recteur, le Palais Sponzz, le Stradun, la Colonne d’Orlando, les églises, les monastères, etc. Mais Dubrovnik est très fameuse grace à être le lieu de tournage de beaucoup de films et des serres télé. C’est une destination idéale pour un “city-break”. En deux ou trois jours, vous pouvez voir une grande partie de la ville et faire les incontournables : visite aux remparts, promenade dans la vieille ville, visite à certains monuments, les îles, montée au Mont Srđ en téléphérique 412 m à l’aplomb de la vieille ville. Aussi vous pouvez louer une voiture et découvrir depuis Dubrovnik le sud de la Dalmatie, Kotor et le Montenegro proche, Mostar en Bosnie ou continuer vers le nord de la Croatie, jusqu’á Makarska, Primosten, Krka, Sibenik ou Plitvice. On vous conseille vivement de vous héberger dans la ville de Dubrovnik : dès le petit matin, vous pouvez vous promener dans une vieille ville encore desserte, faire la visite dans les remparts, aussi desserts. S’asseoir à côté des habitants de la ville dans le vieux port, à regarder les bateaux partir ver l’île de Lokrum. S’arrêter, boire une bière ou une Coca Cola dans les terrasses en écoutant un concert en plein air. Ou, dans un lieu insolite : le bar Buza, situé sur les rochers aux pieds des remparts, avec des vues sur l’Adriatique. La nuit, vous pouvez profiter d’un dîner de poissons et fruits de mer frais dans un Konoba. Et, finalement, partez découvrir la cité animée du crépuscule. 

Strasbourg, France

Considérée comme l’une des plus belles villes de France, Strasbourg est une excellente destination pour une petite escapade. À la frontière entre l’Allemagne et la France, vous finirez par ressentir l’influence des deux pays, notamment dans la gastronomie et les vins régionaux qui valent la peine d’être dégustés. Comme elle est petite, vous pouvez facilement la visiter à pied pour découvrir les quartiers et les exemples de son architecture médiévale, la rivière et les ponts, ou faire une promenade romantique en bateau dans ce cadre. Strasbourg est une commune française située dans le département du Bas-Rhin. Préfecture du département, elle est également, le chef-lieu de la région Grand Est. Capitale de la région historique d’Alsace, devenu collectivité européenne d’Alsace, 4e département le plus peuplé de France, la ville est bordée par le Rhin et frontalière avec l’Allemagne. Ville centre et siège d’une agglomération transfrontalière, l’euro-district de Strasbourg totalise plus d’un million d’habitants. Strasbourg est une des trois « capitales européennes » aux côtés de Bruxelles et Luxembourg. La ville accueille en effet de multiples institutions européennes, notamment le Conseil de l’Europe dont dépendent la Cour européenne des droits de l’homme et la Pharmacopée européenne, mais également le Parlement européen ou encore le Médiateur européen. Avec notamment Bâle, Genève et New York, Strasbourg est l’une des rares villes au monde à être le siège de plusieurs institutions internationales sans être capitale politique d’un État. Strasbourg est également la deuxième ville de France en termes de nombre de congrès internationaux, après Paris. Par sa population, Strasbourg est la première commune du Grand Est français et, la huitième de France. Son aire urbaine est la neuvième de France, comptant 795 839 habitants environ dans sa partie française et 1 189 086 habitants avec la partie allemande. Ses habitants sont appelés les Strasbourgeois. Elle est l’un des principaux pôles économiques du Nord-Est et se distingue par un secteur secondaire très diversifié et un secteur tertiaire essentiellement tourné vers les activités financières, juridico-légales, la recherche et le conseil aux entreprises. Strasbourg a été marquée par les différentes administrations germaniques et françaises. Son histoire, riche et tourmentée, a laissé un patrimoine architectural remarquable. Son centre-ville, situé sur la Grande Île, est entièrement inscrit au patrimoine mondial par l’UNESCO et comprend notamment la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg et le quartier de la Petite France. Strasbourg est également devenue le symbole de la réconciliation franco-allemande et plus généralement de la construction européenne. La ville s’est progressivement spécialisée dans les fonctions politiques, culturelles, et institutionnelles. La présence de plusieurs établissements nationaux renommés, comme le théâtre national, la bibliothèque nationale et universitaire et l’Opéra national du Rhin en fait un centre culturel important. Strasbourg est aussi une grande ville étudiante, son université, ses grandes écoles et son hôpital universitaire forment un pôle universitaire majeur tourné vers l’international avec plus de 20 % d’étudiants étrangers et plus de cent nationalités représentées. L’université qui a accueilli 18 prix Nobel dans ses murs, a été lauréate de nombreux appels d’offres dans le cadre des investissements d’avenir, visant à en faire un pôle d’excellence dans l’enseignement supérieur et la recherche au niveau mondial. 

Tallinn, Estonie

Tallinn étant la capitale de l’Estonie, un pays entre la Lettonie, la Russie et le Golfe de Finlande, on peut s’attendre à une ville cosmopolite mais toujours traditionnelle. Connue pour être le pays des Vikings, son statut de ville médiévale la mieux préservée d’Europe a attiré les touristes désireux de découvrir le centre historique, riche en monuments, un programme culturel très animé et l’accès aux plages bordées par la mer Baltique, ou aux pays voisins comme la Finlande, à seulement 2 heures de ferry. Il faut en profiter. Tallinn est la capitale de l’Estonie et le principal port du pays. Elle est située sur la côte du golfe de Finlande, qui fait partie de la mer Baltique. Son ancien nom, est Reval en allemand, ou Revel en russe, qu’on désignait alors en français sous la forme Réval. La ville compte environ 447 414 habitants, ce qui en fait la plus grande ville d’Estonie, sur un territoire de 159,2 km2.

Vilnius, Lituanie

Nous avons terminé notre Top 5 avec la capitale de la République de Lituanie, Vilnius. Une petite ville très calme, idéale pour se détendre dans cette petite escapade tout en découvrant ses lieux touristiques avec tout le calme du monde. Protégée par l’UNESCO, la ville est fière de posséder le plus grand centre historique de style baroque d’Europe, avec des monuments à chaque coin de rue et des rues des XVe et XVIe siècles. Le Traikai, situé à seulement 30 kilomètres et accessible en bus ou en train, est un village entouré de forêts et de lacs. Une sorte de lieu enchanté qui mérite votre visite. Nombreuses sont les villes qui vous invitent à une escapade de deux nuits, où le temps ou le coût du voyage est aussi important que l’occasion de prendre l’avion pour rencontrer de nouvelles cultures, mais aussi pour enrichir notre propre culture générale. Choisissez votre favori.