Avez-vous déjà pensé à vous aventurer au Sénégal ?

L’Afrique pourrait faire peur si l’on n’écoutait que les informations alarmistes des grands médias occidentaux. Mais tout va bien au Sénégal : la saison touristique a fait le plein et l’année prochaine s’annonce très bonne, les hôteliers sont contents et les guides touristiques aussi. Le Sénégal est une porte d’entrée facile pour découvrir l’Afrique. Son ouverture d’esprit, son accueil et le français comme langue nationale font du Sénégal une destination parfaite pour un premier voyage en Afrique.On a maintenant un aéroport international flambant neuf et de belles autoroutes, les baobabs arborent leurs pains de singe et les oiseaux gazouillent dans le ciel bleu. Des bourgs, des forêts tropicales, des plages paradisiaques, des déserts et des animaux sauvages, le Sénégal est un pays aux nombreux trésors à découvrir. Osez et trouvez un peuple amical, une destination sûre et la possibilité de vivre une aventure inoubliable. Si vous n’avez jamais pensé à voyager au Sénégal, c’est le meilleur moment. Et il vous est expliqué pourquoi vous devriez faire vos valises dès maintenant et partir à la découverte de l’Afrique.

Pourquoi partir en voyage au Sénégal ?

À l’image de la Thaïlande pour l’Asie du Sud -Est, le Sénégal semble idéal pour une première fois en Afrique. On y parle français, le climat politique est stable et les infrastructures touristiques sont bien développées. Parfait pour débuter. En plus, on peut faire une virée dans la brousse, se promener dans des villages typiques, faire un mini safari dans la savane, bronzer sur la plage de sable blanc sous les cocotiers. 

L’artisanat sénégalais est surprenant. Quels objets rapporter du Sénégal ? De la wax, des masques africains, des épices, des objets sculptés en bois. Il y a le choix quant aux souvenirs de voyage à ramener du Sénégal. Un masque magnifique vu sur l’île de Gorée ou des colliers traditionnels en perle de Gorée, en wax .. ils sont gros et originaux, pas forcément facile à porter, mais vous pouvez les acheter en souvenir et comme objet décoratif.

Naviguer sur le Siné Saloum est aussi une bonne raison de faire un voyage au Sénégal. Le Siné Saloum c’est la petite perle préservée d’un voyage au Sénégal, une parenthèse authentique, douce, loin de l’agitation des villages. Il y a ses longues heures de pirogue, le meilleur moyen pour naviguer d’ilots en ilots. L’observation de la faune, de la flore, des palétuviers typiques de la région. Les rencontres et partages avec de nombreux enfants. Les sourires et la curiosité de ces derniers. Les villages tout tranquilles, un vrai bond dans le temps. Des années en arrière, pas d’électricité, pas de voiture, pas d’ordinateur, ni de prises électriques. La simplicité dans son plus bel habit ! Voyager dans le Siné Saloum c’est comme une ode à la vie vous verrez et un incontournable pour moi si vous souhaitez partir au Sénégal.

Il y a en réalité bien mille et une bonne raison de partir au Sénégal cette année. Pour les sourires des sénégalais et les rires des enfants. Pour ces baobabs centenaires, sa réserve de Bandia et toute la faune et flore exceptionnelle du pays. Les longues routes sans fin à travers la brousse et les glaces au Bissap (Hibiscus). Les plages paradisiaques (et épargnées de la pollution) sur la Petite-Côte et en Casamance, mais aussi pour la cuisine sénégalaise, quel régal ! Pour la douceur de vivre et la quiétude des petits villages. Pour les singes sur les bords des routes.

Bref, le Sénégal coche quelques cases sur la liste des destinations de vacances idéales en hiver.

Sécurité

Le Sénégal est un pays d’une grande richesse et diversité, et l’un des plus stables d’Afrique. C’est, en général, un pays très sûr, à l’exception de la région de la Casamance, en dessous de la Gambie. Le plus important est de voyager avec une assurance maladie et d’avoir les vaccins recommandés pour les destinations tropicales à jour. Et puis, se détendre et profiter parce que le Sénégal aime les touristes et sait les accueillir comme personne d’autre.

Le Sénégal est une porte d’entrée facile pour découvrir l’Afrique. Son ouverture d’esprit, son accueil et le français comme langue nationale font du Sénégal une destination parfaite pour un premier voyage en Afrique. Il faudra jouer de la négociation, prendre les fameux taxi-brousse, se confronter à une tout autre culture mais rien de bien méchant. Et puis ne voyage-t-on pas pour ça aussi ? Sortir de notre “zone de confort”, aller vers l’autre, découvrir de nouveaux horizons ? Le pays regorge de belles plages, pour certaines préservées du tourisme de masse, comme en Casamance, idéal pour mixer visites culturelles et détente, notamment si vous voyagez au Sénégal avec des enfants.

Un pays de contrastes

Le Sénégal est un pays extrêmement diversifié et riche : vous pouvez soit passer des vacances reposantes sur une plage paradisiaque tout en découvrant les charmes africains de manière tranquille, soit découvrir la faune et la flore lors de safaris ou encore explorer les lacs et les coins perdus. Un vrai paradis, encore loin des foules de touristes.

Dakar : une ville à ne pas manquer

Dakar est la capitale du Sénégal et une ancienne colonie portuaire française. Cette influence culturelle est visible dans les rues, l’architecture et même la langue, puisque le français est la langue officielle du pays. Certains aspects de la culture sénégalaise sont incontournables dans cette ville emblématique : la musique, qui fait de Dakar l’un des lieux de vie nocturne les plus populaires d’Afrique, et la vie locale, que vous découvrirez en vous perdant dans les rues sinueuses et en flânant sur les différents marchés de la Médina.

Dakar est la capitale du Sénégal, en Afrique occidentale. Cette ville portuaire sur l’océan Atlantique se trouve sur la presqu’île du Cap-Vert. Son quartier traditionnel, la Médina, accueille la Grande Mosquée, qui se distingue par son imposant minaret. Le musée Théodore-Monot expose des objets culturels comme des vêtements, des percussions, des sculptures et des outils. La vie nocturne animée de la ville trouve son inspiration dans la musique locale, le mbalax. 

Plateforme commerciale bâtie sur une rade, Dakar est aussi le centre culturel et artistique du pays, comme le prouve son célèbre musée ethnographique et ses nombreux festivals de musique et de danse. Les voyageurs ne manqueront pas de gagner en ferry l’île de Gorée, au large de Dakar, un havre de paix où l’on célèbre la mémoire des milliers d’esclaves embarqués de force vers l’Amérique.

Entrez dans Dakar, la capitale du Sénégal qui attire les plaisanciers des quatre coins de la planète. N’hésitez pas a flâner dans ses ruelles animées ou faire le tour de ses night club. Les dakarois vous transmettront leur passion pour la fête. Mais surtout, cette métropole promet de séduire tous les amateurs de festivités et d’authenticité. Le parc national des îles de la Madeleine, au large de Dakar, abrite une faune exceptionnelle : dauphins, tortues et surtout oiseaux (milan noir, cormoran, fou de Bassan, calaos à bec rouge…).

A ne pas manquer lors de votre séjour à Dakar :marché Kermel; musée de l’Institut fondamental d’Afrique noire (IFAN) Cheikh Anta Diop; bâtiments coloniaux du quartier français (Gouvernance, chambre de commerce, l’hôtel de ville); Médina, qui abrite la Grande Mosquée (fermée au public); mosquée de la Divinité; admirer Dakar depuis le phare des Mamelles, sur la route de la Corniche-Ouest; les plages : anse Bernard, Hann, la Voile d’Or, Monaco; l’île de Gorée (Maison des esclaves, musée historique, demeures coloniales); les autres îles de la presqu’île du Cap-Vert (N’Gor, la Madeleine…); le lac Retba, plus connu sous le nom de “lac rose”.

Île de Gorée

L’île de Gorée, ou simplement Gorée, est à la fois une île de l’océan Atlantique nord située dans la baie de Dakar et l’une des 19 communes d’arrondissement de la capitale du Sénégal.

Cette île, proche de Dakar, était l’île principale où les esclaves étaient transportés puis emmenés dans d’autres parties du nouveau monde. L’histoire de l’esclavage est une marque importante dans la culture sénégalaise et vous pouvez en apprendre davantage sur cette époque à la Maison des esclaves, un musée mémorial qui raconte l’histoire de l’esclavage et qui a été considéré comme un patrimoine de l’UNESCO en raison de son importante valeur culturelle. L’île de Gorée présentait bien des avantages aux marins : mouillage sûr, proximité d’un continent avec lequel s’ouvraient de grandes possibilités de commerce et facilités de défense du lieu.

Situé sur la presqu’île du Cap-Vert, qui donne sur l’océan Atlantique, Dakar s’étend du cap Manuel au sud jusqu’à la pointe des Almadies au nord. Au large de Dakar se trouvent la petite île de Gorée, au sud, les îles de la Madeleine, à l’ouest, et les îles de N’Gor et Yoff, au nord.

Le lac rose : la mer Morte de l’Afrique

Le lac Retba, qui se traduit littéralement par lac rose, est situé au nord de la ville de Dakar et est une destination à ne pas manquer, considérée comme un site du patrimoine naturel de l’UNESCO. La couleur rose des eaux est due à la présence d’une algue, mais ce lac est également populaire en raison de sa forte teneur en sel, qui peut atteindre 40, offrant une expérience similaire à celle de la mer morte : si vous essayez de nager de ce côté, vous flotterez probablement. Pourquoi le lac Rose du Sénégal est-il rose ? La réponse se trouve dans la composition chimique de ses eaux, marquée par une très forte teneur en sel, supérieure à 300 grammes par litre. À titre de comparaison, la mer en contient entre 20 et 40 grammes et la mer Morte environ 275 grammes par litre. Une bactérie extrêmophile s’adapte à ce milieu, autrement inhospitalier pour la plupart des formes de vie. Dunaliella salina produit un colorant de la famille des bêta-carotènes pour se protéger du sel et des ultra-violets du soleil. La teinte rosée, voire parfois mauve, de l’eau du lac Retba dépend donc de l’ensoleillement et de la concentration en sel. Lorsque le temps est nuageux, le lieu peut présenter une couleur tout à fait normale.

Au nord de Dakar, le lac Rose forme avec l’île de Gorée une des attractions touristiques les plus populaires du Sénégal. Le lac Retba, son nom officiel, accueille chaque année des milliers de personnes avides de découvrir cette curiosité naturelle. Pour vous convaincre de le contempler à votre tour pendant un séjour au Sénégal, nous vous donnons cinq raisons de vous rendre sur ses rives.

Il existe de nombreux lacs roses à travers le monde. Ces lacs ont tous en commun d’avoir une teneur en sel très élevée.

Le lac Retba est probablement le plus célèbre de tous les lacs roses. Ce grand lagon de près de 4 km², entouré de dunes, est situé à 45 km au nord-est de Dakar, à quelques centaines de mètres de l’océan Atlantique, sur le territoire du village de Sangalkam. Le sel du lac rose étant dépourvu d’iode, il n’est pas consommable en l’état.

Popenguine : un joyau dans l’Atlantique

Au cœur de Popenguine trône la plus vieille église chrétienne du Sénégal. Sa renommée s’est construite tout particulièrement autour de la Vierge noire, que le pape en personne est venu bénir et auprès de laquelle, depuis cent trente ans, les pèlerins se pressent le lundi de Pentecôte. En dehors de cela, le petit village, situé sur la Petite Côte, au sud de Dakar, semble tout à fait ordinaire. Avec ses échoppes en bord de la route, ses vendeurs à la sauvette, ses rues en terre battue, Popenguine ne se distingue pas des autres bourgades autour. Au sud de Dakar se trouve Popenguine, une région du Sénégal qui possède de grandes richesses naturelles et beaucoup à découvrir. C’est un village populaire pour ses réserves naturelles et sa prédominance chrétienne, qui reçoit le pèlerinage de la Vierge noire que vous pouvez voir lors d’une visite à l’église locale. Il y a aussi la région de Saly, avec un excellent front de mer et de bonnes stations balnéaires, où vous pouvez vous détendre et profiter des plages aux eaux cristallines. Après vous être détendu, n’oubliez pas de visiter les villages de pêcheurs voisins et même de vous embarquer sur une pirogue où vous pourrez observer et découvrir la façon traditionnelle de pêcher à la ligne, comme cela se faisait autrefois et se fait encore dans cette région.

Un safari à Bandia

Vous partirez depuis votre hôtel à 9 heures et nous vous amènerons vers le sud-est de Dakar pour pénétrer dans la forêt de Bandia, l’une des réserves naturelles les plus célèbres du Sénégal. Créée en 1990, la réserve de Bandia est une petite réserve privée de 3 500 hectares située à 65 km au sud de Dakar au Sénégal.

En chemin, vous pourrez admirer les magnifiques baobabs, l’arbre le plus symbolique de la savane africaine. Saviez-vous que les Sénégalais les utilisent souvent comme des chambres funéraires ? Vous découvrirez bien d’autres informations passionnantes sur la culture africaine pendant la visite. 

Après un trajet d’environ une heure, vous arriverez finalement à la réserve de Bandia, un lieu sauvage de 3 000 hectares, peuplé par des espèces animales originaires du continent africain. Une fois là-bas, vous embarquerez dans un véhicule tout-terrain décapotable et commencerez un safari à la découverte de girafes, de zèbres, de rhinocéros, d’antilopes, d’autruches ou de crocodiles. 

Tout au long du safari, vous pourrez admirer comment ces êtres vivants impressionnants vivent en totale liberté. En outre, vous pourrez les photographier à partir du 4×4 afin de garder un souvenir inoubliable de cette excursion.

Il n’y en n’a pas. Sauf des hyènes tachetées en cage près de l’accueil de la réserve de Bandia. Et c’est d’ailleurs très regrettable. La superficie de la réserve de Bandia est bien trop petite pour la présence de carnassiers. Si vous aimez les animaux sauvages et que vous souhaitez découvrir la face la plus sauvage du Sénégal, vous ne pouvez pas manquer la réserve naturelle de Bandia. Dans ce parc naturel, vous pouvez faire un safari en jeep et observer des animaux sauvages tels que les girafes, les rhinocéros et les buffles. Parmi les espèces phares, il y a le rhinocéros blanc, la girafe, l’éland de Derby, l’éland du Cap, l’antilope rouanne, la gazelle dama, la gazelle à front roux, le zèbre de Burchell, le grand koudou, les cobes de Fassa et de Buffon, le Vervet, le singe Pata, le crocodile du Nil, le chacal… Vraiment une aventure inoubliable.

Gastronomie : que faut-il goûter ?

Ce n’est pas le choix qui manque. Cela va de la dibiterie, où l’on consomme le mouton grillé essentiellement très bon marché et copieux, au restaurant gastronomique, en général européen et surtout implanté dans les villes principales ou les endroits touristiques, en passant par les petits restos sénégalais, libanais, pour le chawarma en sandwich ou sur assiette, les falafels, boulettes de fèves et autres spécialités pas chères du tout, franco-sénégalais, italiens, asiatiques. La gastronomie du Sénégal est aussi riche que ses paysages : avec une forte influence française, elle est également inspirée par les musulmans et d’autres pays africains. Les poissons et les crustacés jouent un rôle très important, le “thiof” étant le poisson le plus courant. Les accompagnements sont des légumes, du riz ou du cous-cous, et la viande est généralement de la volaille ou de l’agneau. Autre délice que l’on ne peut s’empêcher de goûter : les cacahuètes. Certains disent que le Sénégal en possède les meilleures du monde. À Dakar, parce que c’est un quartier plus cosmopolite, vous découvrirez des restaurants branchés qui réinterprètent de manière intéressante certains plats typiques de la gastronomie.