Les trains japonais : efficacité et ponctualité

Japon est le “pays des transports”. Toute personne ayant voyagé au Japon peut témoigner que les transports publics japonais sont extrêmement efficaces et tout aussi simples et intuitifs à utiliser. Les trains sont particulièrement efficaces, à tel point que de plus en plus souvent, les fameux Shinkansen, les “trains à grande vitesse” apparaissent également dans les journaux et les journaux télévisés italiens. Dans les grandes villes japonaises en particulier, les trains et les métros constituent depuis des décennies une alternative valable à la voiture, une solution souvent inconfortable et “peu ponctuelle” en raison de l’importance du trafic routier. La conséquence directe est que le Japon possède le réseau ferroviaire le plus actif au monde. Environ 18 millions de personnes utilisent le train chaque jour et ce chiffre représente 40 personnes et le total des voyageurs quotidiens du pays. Pour comprendre l’importance de ce chiffre, il suffit de penser qu’aux États-Unis, par exemple, le pourcentage de ceux qui voyagent en train chaque jour ne dépasse pas 8%. Chaque jour, environ 26 000 trains circulent sur le territoire national japonais et environ 70 d’entre eux sont exploités par la Japan Railways, la principale compagnie ferroviaire du pays. Cette compagnie est à l’origine de la naissance des trains super rapides appelés Shinkansen, véritables chefs-d’œuvre d’ingénierie et source de fierté pour toute la nation.

Trains à grande vitesse du Shinkansen

Le “train à grande vitesse” du Shinkansen est né en 1964 et entre immédiatement dans l’histoire comme le tout premier train à grande vitesse jamais créé. Cette nouvelle ligne de chemin de fer a été conçue à l’origine en vue des Jeux olympiques de Tokyo de 1964 et sa construction a été un travail colossal. Pour relier Tokyo aux grandes villes du centre du Japon, de nombreux tunnels ont été creusés dans les montagnes et, dans de nombreux cas, les viaducs existants ont été remodelés afin d’y placer les voies ferrées. Il y a maintenant, beaucoup plus de routes praticables et ces trains très rapides circulent quotidiennement du nord au sud du Japon. La conception des trains est très futuriste, tout comme leur vitesse : en service, ces trains atteignent une vitesse de pointe de 320 km/h, mais lors des essais de fonctionnement, ils sont poussés jusqu’à plus de 500 km/h. Il n’est donc pas étonnant que dans un pays sujet aux tremblements de terre, aux typhons et aux fortes chutes de neige en hiver, les trains soient toujours à l’heure. Les voyageurs peuvent décider de voyager en première appelée verte ou en deuxième classe. Bien que ce dernier se situe presque au niveau des premières classes des autres pays du monde, le Shinkansen offre un niveau encore plus élevé. Au Japon, les sièges de première classe sont plus larges, plus confortables et équipés de repose-pieds. Les fenêtres sont très grandes et le wagon est généralement agréablement silencieux en raison du nombre réduit de passagers. La taille des fenêtres n’est pas un détail à sous-estimer, car pour les Japonais, le Shinkansen n’est plus seulement un moyen de transport, mais une véritable expérience de voyage. En fait, de nombreux itinéraires offrent de magnifiques paysages de campagne à observer, notamment des rizières, des plantations de thé et, pour les plus chanceux, des vues pittoresques du mont Fuji. Certains itinéraires offrent une classe encore plus élevée que la première classe appelée Gran Class, synonyme de véritable luxe.

Les règles à respecter dans les trains japonais

Que vous soyez dans un train à grande vitesse, un train de ville ou même dans le métro, au Japon, il existe une étiquette à respecter. Beaucoup de ces règles sont non écrites et toutes visent à un partage calme et paisible du service de transport. Il faut mentionner les plus courantes : un discours séparé doit enfin être prononcé pour les wagons réservés aux femmes, une caractéristique très particulière des trains japonais. Comme son nom l’indique, de nombreux trains ont un ou plusieurs wagons qui, aux heures les plus chargées, ne peuvent être utilisés que par des femmes. Si vous êtes un homme et que vous accédez à ces wagons techniquement, vous n’enfreignez aucune loi, mais préparez-vous à de longs regards et à une bonne grogne des dames présentes.

Le train japonais dans la vie quotidienne

Comme vous l’avez déjà mentionné, le train, sous toutes ses formes est le moyen de transport le plus cher pour les Japonais. Grâce au vaste réseau de lignes de chemin de fer et de métro, la plupart des habitants des grandes villes peuvent effectuer les différents trajets quotidiens sans jamais devoir prendre la voiture. Ainsi, le train devient partie intégrante de la vie quotidienne de millions de Japonais. Ce sera donc le train avec ses horaires de service très précis qui marquera les moments de la vie d’un travailleur. Cependant, la ponctualité des véhicules japonais peut aussi être une arme à double tranchant. En effet, le dernier train de la journée n’attendra pas les retardataires et si un malheureux employé ne parvient pas à l’attraper, il sera contraint de retourner passer une nuit hors horaire dans un hôtel capsule.