Quelles sont les merveilles du Cap-Vert ?

Si vous recherchez une destination qui allie culture, vie nocturne et plages magnifiques, le voyage au Cap-Vert doit devenir une priorité. La meilleure option pour ces vacances ! Même pendant les saisons des pluies – entre la mi-août et octobre, lorsque la flore se rajeunit – le Cap-Vert est un paradis à visiter dans l’océan Atlantique. Laissez-vous éblouir par les paysages à couper le souffle et la culture qui se dégage des rues.

Mindelo

Mindelo où la culture et l’amusement marchent avec les bras donnés. C’est l’une des plus grandes villes du Cap-Vert, située sur l’île de São Vicente. Comme c’est l’une des plus grandes villes, elle combine la vie nocturne, les bars, les restaurants et la musique live la nuit avec la magnifique plage de Laginha.

Le centre culturel de Mindelo est une excellente option pour ceux qui aiment explorer la culture locale. Le centre dispose d’une librairie et de produits artisanaux régionaux. Aussi, à Mindelo, il est possible de visiter une réplique de la Tour de Belém, près de la statue de Diogo Afonso, découvreur !

Haut lieu culturel de l’île, Mindelo est la ville la plus vivante du Cap-Vert : avec 71 952 habitants, elle est aussi connue pour être un berceau d’art et de musique. On dit de .qu’elle s’ouvre sur l’une des plus belles baies du monde. Pour y faire la fête, c’est là qu’il faut aller pour visiter le Cap-Vert en musique : bars, discothèques, restaurants y sont plus nombreux qu’à Praia. Si vous venez début février, ne manquez pas le Carnaval de Mindelo, un incontournable à faire pour visiter le Cap-Vert.

Que faire au Cap Vert à São Vicente outre les découvertes culturelles ? Partez en randonnée ! Brute et luxuriante, la nature des environs est un décor de carte postale. Partez à la découverte du Monte Verde, le point culminant de l’île et profitez des superbes panoramas des lieux. Au gré des habitations de pêcheurs que vous croiserez sur votre chemin, allez à la rencontre du visage symbolique de São Vicente, le Monte Cara : un sommet volcanique qui ressemble à un visage couché pour lequel la chanteuse Cesaria Evora a donné son nom à l’un de ses titres.

Boa Vista

Si votre destination est le Cap-Vert, vous ne pouvez pas manquer un arrêt sur l’île de Boa Vista ! Si vous cherchez à découvrir la culture locale et à profiter des plages, Boa Vista est parfait ! La capitale de Boa Vista, Sal-Rei, accueille généralement peu de touristes – qui préfèrent rester dans les stations balnéaires environnantes – et possède une église caractéristique et des quartiers avec du commerce local. Sur l’île, il est possible de faire des activités telles que l’observation des baleines ou l’exploration du désert de Viana. Et généralement entre juin et octobre, il est possible d’observer le moment magique où les tortues pondent leurs œufs sur la côte, il y a des excursions pour observer les tortues nidifier !

Parmi toutes les îles du Cap-Vert, celle que l’on surnomme « l’île aux dunes », abrite de nombreux trésors. Avec le développement du tourisme, Boavista séduit de plus en plus de visiteurs en quête de soleil et de plages paradisiaques. L’île possède en effet les plus belles plages de l’archipel, comme l’incontournable plage de Santa Monica, une immense bande de sable blanc, où les amoureux du farniente seront comblés. Mais Boa Vista est bien loin de se résumer uniquement à son littoral de rêve : dans le nord de l’île, se trouve l’une des sept merveilles du Cap-Vert : le désert de Viana. « La miette du Sahara », comme l’appelle les locaux ici. Un mini désert de dunes d’une clarté éblouissante, et le terrain de jeu prisé pour de superbes randonnées en quad. Enfin, pour découvrir un peu plus la culture locale, on ne repart pas sans avoir visité sa capitale, Sal Rei, et les petites bourgades pleines de charme disséminées sur l’île.

Située dans la partie sud de Boavista, la plage de Santa Monica (Praia en portugais), est réputée comme étant la plus belle plage de l’île. Avec ses 18 km de sable blanc longeant une eau bleue turquoise, on ne peut que s’émerveiller devant la beauté du lieu. Cachée derrière des dunes de sable, la plage est simplement immense, et cerise sur le gâteau, encore très sauvage. Il n’est pas difficile de se retrouver seul sur cette grande étendue de sable. Les amoureux de farniente ne trouveront pas de meilleur endroit pour étendre leur serviette et bronzer à loisir, mais attention aux coups de soleil !

Volcan de feu

La visite du Cap-Vert doit passer par celle de l’île de Fogo. L’Ilha do Fogo possède l’un des plus beaux paysages volcaniques que vous verrez ! Le parc naturel de Fogo vous permet d’explorer ce paysage et de faire une longue promenade jusqu’au volcan de Fogo. Et une promenade jusqu’au point culminant de l’île devient incontournable pour tous les visiteurs. Le plus grand centre urbain de l’île, São Filipe, possède un centre historique avec un commerce local et un petit musée à ne pas manquer !

Très célèbre, le Pico do Fogo est le seul volcan encore actif du pays, point culminant du Cap-Vert, à 2 829 mètres d’altitude. Comment visiter le Cap-Vert sans faire l’ascension du Fogo ? Surplombant la caldeira de Chã das Caldeiras, le volcan donne à voir un spectacle grandiose. Il est actif depuis 22 à 24 millions d’années et la dernière éruption remonte à 2014. La randonnée avec 1 200 mètres de dénivelé dans les scories vaut vraiment le détour : paysage lunaire unique au monde ou presque !

Sal

L’île de Sal est peut-être l’une des destinations les plus populaires pour passer des vacances au Cap-Vert. Avec ses eaux cristallines et paradisiaques, l’île offre une bonne dose d’activités telles que la plongée, la planche à voile, le surf entre autres sports ! Pour ceux qui recherchent des vacances reposantes sur une plage de sable blanc, l’île de Sal est faite pour vous. Des stations balnéaires, des bars et beaucoup de soleil !

Avec l’île de Boa Vista, Sal est réputée pour ses grandes plages de sable fin, dont la plus belle est celle de Santa Maria, longue de 8 km. L’île est en effet la destination idéale pour les amateurs de farniente et de sports nautiques dont le kitesurf, et également celle qui profite le plus du développement du tourisme.
En dehors de ses plages paradisiaques, quelques excursions sont incontournables : citons en premier lieu les salines de Pedra de Lume, situées dans le creux d’un cratère aujourd’hui éteint ou encore les superbes piscines naturelles de Buracona, d’un bleu azuréen. À voir également lors d’un séjour à Sal, la charmante ville de Santa Maria, dont les ruelles pavées sont bordées de petits restaurants typiques, et de boutiques artisanales.

Plage de Tarrafal

Lors de vos vacances au Cap-Vert, vous ne pouvez pas manquer de visiter l’une des plus belles plages des îles. La plage de Tarrafal est située sur l’île de Santiago, entre les montagnes vertes et les petits villages. Idéal pour passer une journée reposante et faire de bonnes plongées. La beauté des eaux turquoises vous promet les plus belles photos du voyage au Cap-Vert.

Plus grande île du Cap Vert, Santiago est considéré comme l’essence de l’archipel. Abritant la majorité de la population, Praia, sa capitale, prisé pour le visage traditionnel qu’elle offre aux visiteurs. Mais Santiago, c’est aussi une nature luxuriante et des paysages environnants à l’éclectisme dépaysant qui, des plages de sable noir aux grands sommets, en passant par les étendues désertiques et les villages typiques, promettent un voyage riche en culture et aventure.

Fraîchement débarqué·e·s de l’avion à , on se trouve d’emblée mêlé à un carrefour de cultures, entre l’Europe, l’Afrique et l’Amérique Latine. Les voyageurs déplorent souvent le faible intérêt qu’ils ont pour Praia, la capitale capverdienne. Mais il y a bel et bien une chose immanquable à faire au Cap-Vert : le marché de Praia. Errer au milieu des étals de poissons, de viandes, de fruits et légumes fraîchement produits par les locaux, c’est explorer la culture populaire du pays et s’immerger dans les habitudes culinaires de sa population.

Enivrez-vous de multiples saveurs et senteurs sous les bruits des commerçants qui échangent avec leurs clients, un charme authentique garanti ! Le centre-ville de Praia est ceint par un plateau rocheux surnommé « Platô ». De part et d’autre de ce Platô, s’étendent les deux plages de la ville, Praia Mar et Quebra Canela. Profitez d’une balade dans Praia pour visiter le Musée Archéologique de Praia, puis partez pour visiter Cidade Velha, à dix kilomètres à l’ouest : la première ville construite par les Portugais au Moyen-Âge.

Sao Nicolau

Encore méconnue des touristes, l’île de Sao Nicolau est délaissée au profit de sa voisine, Sao Vicente. C’est pourquoi, l’île a su conserver son caractère authentique, et une nature quasi intacte. Les habitants de l’île vivent principalement de l’agriculture. Désertique sur la partie Est, une grande partie de l’île est tout de même dédiée aux cultures en terrasses : canne à sucre, manioc, fruits, légumes… sous son aspect à priori austère, l’île abrite des terres bien fertiles. Résultat de son origine volcanique, on y trouve aussi quelques plages de sable noir. Mais ce qui séduit lorsque l’on pose le pied sur Sao Nicolau, c’est avant tout la gentillesse des habitants. Très accueillants, c’est aussi l’un des rares endroits de l’archipel où l’on peut facilement découvrir les coutumes et chants traditionnels cap-verdiens. L’île est également un petit bijou pour les amoureux de la randonnée, qui parcourront à pied les plus beaux sites naturels de l’île, tels que la vallée de Faja, ou encore le parc naturel de Monte Gordo, point culminant de l’île.

Santo Antão

Deuxième plus grande île de l’archipel du Cap-Vert, Santo Antao figure bien souvent dans les circuits aventures et trekkings, en raison de ses nombreux sentiers de randonnée qui serpentent entre vallées et montagnes. D’origine volcanique, l’île a la particularité d’offrir à ceux qui viennent la découvrir, une multitude de paysages : d’un décor aride et désertique au sud, le relief se transforme en vallées verdoyantes propices à l’agriculture, dans la partie nord. Paradis des randonneurs, ces derniers pourront découvrir les lieux incontournables de l’île en parcourant ses sentiers balisés, de la luxuriante vallée de Paul, en passant par les vallées tropicales dans la région de Ribeira Grande. Un périple sur Santo Antao est également l’occasion de partir à la rencontre des locaux, et de découvrir le potentiel rural de l’île, avec ses nombreux champs de canne à sucre, d’arbres tropicaux, ou de patates douces. Et on ne repart pas sans avoir dégusté le rhum local, réputé comme le meilleur du pays !